Contribution a l'etude de la metallisation de l'hydrogene : exploration ab initio du compose ar (h#2)#2

par STEPHANE BERNARD

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de J.-P. HANSEN.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Malgre de nombreux travaux experimentaux, l'hydrogene pur semble resister a la metallisation sous pression, predite par la theorie, en adoptant des structures tres ouvertes et de faible symetrie. Pour sortir de cette impasse, nous avons etudie un nouveau compose, ar (h#2)#2, dans lequel la compacite de l'hydrogene est contraint par l'argon. Nous comparons des simulations ab initio (formalisme dft-lda) avec des experiences de compression en cellule a enclumes de diamant (dac). Nous predisons la metallisation de l'hydrogene au sein de ar (h#2)#2 vers 2,5 mbar, sous l'effet d'une transition de phases gouvernee par le sous-reseau d'argon

  • Titre traduit

    Ab initio investigation of a new way towards hydrogen metallization: the ar (h#2)#2 compound


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 111 P.
  • Annexes : 109 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.