Preferences et neophobie alimentaires a l'adolescence

par Christine Ton Nu

Thèse de doctorat en Génie bio-industriel

Sous la direction de Patrick Mac Leod.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail etudie l'influence de la familiarite des aliments et de la neophobie sur les preferences alimentaires des adolescents. La neophobie a ete mise en evidence lors des premieres confrontations des sujets avec des produits inhabituels. Elle se traduit par une consommation inferieure et un moindre choix de produits nouveaux par rapport aux produits familiers. Divers facteurs susceptibles de faire diminuer la neophobie ont ete analyses experimentalement (presence des pairs, contexte positif, familiarisation avec le produit et facteurs cognitifs). Seule la familiarisation donne des resultats convaincants. Une premiere experience de consommation en situation naturelle a montre que l'exposition repetee a long terme d'un produit nouveau faisait augmenter la preference pour ce produit par rapport a des produits familiers similaires. Le long delai entre les expositions (6 mois) favorise apparemment cet effet. Dans une seconde experience, nous avons demontre qu'un programme scolaire d'eveil du gout ne semblait pas influencer la neophobie comportementale des enfants qui l'ont suivi. D'autre part, nous avons etabli que les reactions neophobiques diminuent avec l'age a l'adolescence et que les filles apparaissent plus neophobes que les garcons. L'augmentation de l'interet pour des aliments inconnus pourrait en partie expliquer l'elargissement du repertoire alimentaire constate a l'adolescence. Enfin, nous avons valide deux questionnaires mesurant la neophobie declaree.

  • Titre traduit

    Food preferences and neophobia in adolescents


  • Résumé

    In this research, we study the influence of adolescents' familiarity with foods and food neophobia on adolescents' food preferences. Neophobia can be observed when subjects are presented with a novel product for the first time : they consume less of the novel food and choose this food less than other familiar products. We studied several factors that could reduce neophobia (peers' presence, positive context, familiarization and cognitive factors). Only familiarization gave conclusive results. An experimental consumption test in "natural conditions" shows that repeated exposure to a novel food product increases its preference in the long run. The long delay (6 months) between presentations facilitates this increase. A second experiment shows that behavioural neophobia is not influenced by a school programme about taste. Besides, we notice that neophobia decreases with age during adolescence and that girls appear more neophobic than boys. The increasing interest in new foods could partly explain the widening of the food repertoire that happens during adolescence. Finally, we validated two questionnaires measuring neophobia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 p.-[79] f. de pl. en noir et en coul.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 192-205

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TFE TON NU C.
  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.