Du dispositif rythmique : arguments pour une sémio-physique

par Giulia Ceriani

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean Petitot.

Soutenue en 1996

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le rythme a ici ete considere dans une double perspective que cette these essaye de justifier et qui le rapporte: - a une forme d'emergence, c'est-a-dire de complexification de structure, reliant l'organique au discursif, la physique au sens; - a une forme de "embodiment", ou de "embodied action", montrant comment la perception est en fait un phenomene guide par les capacites sensorimotrices du corps et comment ces capacites sont a leur tour enracinees dans les strates biologiques, psychologiques et culturelles de l'experience humaine. Cette circularite fondamentale sous-tend l'hypothese centrale de ce travail, suivant laquelle le rythme est une structure conceptuelle, c'est-a-dire, en quelques mots, une architecture de mediation entre perception et cognition. C'est pour cette raison que cette recherche a ete centree sur l'emergence des rythmes et sur leur transcodage du naturel au culturel dont l'analyse a permis d'approfondir les aspects lies aux rythmes naturels ou "de profondeur" et aux rythmes culturels ou "de surface", pour aborder le rythme dans sa nature de dispositif et essayer par cela meme de rendre compte de son fonctionnement gestaltique et de son role dans l'interaction perceptive. En conclusion, cette these a traite de la possibilite, des limites et des avantages d'une definition conceptuelle du rythme, avec la formulation de regles conceptuelles rythmiques qui aident a en comprendre plus profondement le fonctionnement et la valeur cognitive.

  • Titre traduit

    The rhythmic mechanism. Argumentation for semio-physics


  • Résumé

    This essay's intention is to consider, and try to justify, rhythm in a double perspective. Such perspective relates rhythm to : - a form of emergence, that is, of structure complexation which links the organic to the discourse, physics to meaning; - a form of embodiment, or of embodied action, showing how perception is in fact a phenomenon guided by the senso-motory abilities of the body, and how these abilities are in turn deeply rooted in the biological, psychological and cultural strata of human experience. This fundamental circle leads directly to the core hypothesis of this essay, to the postulate that rhythm is a conceptual structure, that is, in short, a mediating architecture between perception and cognition. This is why the itinerary of this research developed according to the emergence of rhythms and their transcoding from the natural to the cultural sphere. The analysis has therefore investigated those aspects linked to natural or "innermost" rhythms as well as to the cultural or "surface" rhythms in order to deal with the rhythm mechanism, trying to take its gestalt nature as well as its role in the perceptive interaction into account. To sum up, what has been finally dealt with is the possibility, the constraints and the advantages of the conceptual definition of rhythm by the formulation of conceptual rhythmic norms that will give us a fuller understanding of their functioning as well as of their cognitive value.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 801.54/.56 CER
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4900
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18866
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.