Profession, parenté, identité sociale : les notaires poitevins aux temps modernes

par Sébastien Jahan

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Revel.

Soutenue en 1996

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Les notaires royaux de Poitiers, établis en titre d'office vers 1515, se sont progressivement constitués en corps professionnel pour tenter de contenir les attaques de la fiscalité monarchique exacerbées lors des guerres de la fin du règne de Louis XIV. Endettée par l'achat des nouveaux offices créés par le pouvoir, la communauté des notaires semble connaître au cours du XVIIIe siècle une dégradation de son image qui va de pair avec le spectaculaire effondrement du prix des charges. La vigoureuse réaction corporative du XVIIIe siècle, si elle ne parvient pas à enrayer le déclin, donne au moins l'impression que le notariat poitevin constitue alors un groupe social cohérent et solidaire. Les notaires sont aussi liés par une formation et des origines proches ; ils tendent en outre à délimiter un espace social plus circonscrit par le renforcement des comportements dynastiques et par la connection de leurs réseaux familiaux.

  • Titre traduit

    Profession, kinship, social identity. The notaries of Poitiers in modern times


  • Résumé

    The royal notaries of Poitiers were instituted as officers around 1515. They have formed themselves into a guild in order to contain the agressive fiscal policy of French monarchy, especially in the second half of Louis XIV reign. Forced to buy the offices established by the power, the guild got deep into dept: this situation explains the depreciation of the offices during the 18th Century. Nevertheless, confronted with a certain decline of their profession, the notaries give the impression of showing solidarity and being a coherent social group. They were besides united by similar training and origins, by family links more and more close too. The group was not yet completely homogeneous: notaries could be distinguished by their activities, their fortunes and above all their relationship. In fact, the social identity of notaries could be defined in reference to their profession and their common interests just as well to their family networks, a large and changing space where were brought into play complex strategies of social advancement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (337, 180 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 167-180 (vol. 3). Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2149
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 982-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 982-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 982-3
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1996 86 1-3
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5911
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.