Adorno et Heidegger : une controverse philosophique

par Bourahima Ouattara

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Nicolas Tertulian.

Soutenue en 1996

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'objet de notre propos est de sortir heidegger de la contumace dans laquelle il s'est maintenu face a la critique virulente d'adorno. Nous avons retenu les moments majeurs de cette controverse unilaterale. Dans une premiere partie : heidegger, adorno et l'histoire de la philosophie, nous avons vu se constituer la dialectique negative par rapport a la dialectique classique en ce que cette dialectique negative peut avoir de convergences et de differences avec l'ontologie fondamentale. Ces philosophies de la difference ont culmine dans : l'achevement de la metaphysique en tant que dialectique de l'aufklarung (2eme partie). Aussi avons-nous degage les elements philosophiques de ces deux formes de critique de la modernite. S'emanciper de cette modernite totalitaire (adorno) semble etre le voeu de heidegger. Cependant, la ou heidegger affirme l'etre, la precisement se cristallise l'opposition adornienne : dialectique negative face a la question de l'etre : adorno versus heidegger (3eme partie). A l'etre politiquement situe et theologiquement remanie, adorno oppose l'autre dont la determination conceptuelle incombe a l'art et au potentiel ontologique qui recouvre ce dernier. Tout cela s'accompagne, nous semblet-il, d'un revirement qui attenue le propos adornien. En definitive, l'eloignement entre nos auteurs contient aussi leur proximite. C'est dire que les extremes se touchent sans se confondre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?