L'enracinement urbain : intégration sociale et dynamiques urbaines : les familles maghrébines du centre-ville de Marseille

par Sylvie Mazzella

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Claude Chamboredon.

Soutenue en 1996

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La recherche definit la notion d'integration urbaine comme processus construit dans la multi-appartenance mais finalise, tendu vers un modeles social en constante redefinition. L'integration des immigres s'opere au croisement des multiples dimensions temporelles du groupe et des transformations de l'espace urbain. Belsunce, en tant que centre populaire d'immigration, est un espace en grande transformation. Les familles maghrebines de premiere generation ont vecu depuis plus de quinze and les changements successifs du quartier. L'etude de leur mobilite sociale et de leur enracinement local (trajectoires sociales residentielles, deplacements quotidiens et memoire du lieu) a abouti a une typologie des formes de territorialisation. Un interet de ce travail empirique est d'avoir analyse les transformations urbaines comme ressources strategiques pour ces familles. Un autre est d'avoir depasse le niveau monographique en liant la question de l'integration locale a celle nationale, a travers les politiques de la ville (zep-dsu) au dela des methodesanthropologiques, cette recherche se situe a un point de confrontation entre sociologie et histoire.

  • Titre traduit

    "urban rooting : social integration and urban dynamics dowtown marseille naghreban families


  • Résumé

    This study definies "urban integration" as a process grounded on "multiappartenance" identity, but focused and oriented towards a social model to be continuosly defined. Immigrants integration akes place at a crossroad of several group' temporal dimensions and urban space transformations. Belsunce, as a popular immiogration area, is a dramatically changing space. Since more than fifteen years, first generation maghreban families know every change occured in the neighbourood. Looking at their social mobility and local rooting (residential trajectories, daily commuting and living place remembering) led to a rooting ways typology. One outcome of this empirical study is analysing urban transformations as a part of the families resources strategy. Another one is the overcoming of the monographic perspective, linkinglocal and national integrationissues through urban policies (zep-dsu) beyond anthropological methods, this study stands itself on a "confrontation" spot between sociology and history.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (399 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1996 3
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4796
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.