Oxydes d'azote et leur contrôle : solutions passive et active

par Olivier Delabroy

Thèse de doctorat en Energétique

Sous la direction de Sébastien Candel.


  • Résumé

    Les oxydes d'azote (NOx) ont un impact considérable sur l'environnement. La combustion en est l'une des sources principales. Dans la plupart des configurations réelles, la combustion a lieu dans des écoulements turbulents. L'interaction entre la chimie de formation des NOx et la turbulence est l'une des clés du problème et sera étudiée via le mélange et le champ de taux d'étirement. En s'inspirant de la combustion pulsée, il est possible de provoquer la création de structures à grande échelle dans un écoulement et d'étudier l'influence de ce procédé sur la formation des NOx. La première solution (passive) consiste à générer les tourbillons de manière aérodynamique. Grace à la géométrie lobée de l'injecteur la flamme s'allume en aval en une combustion pauvre, prémélangée donc peu productrice de NOx. L'autre méthode consiste à forcer la création des structures par une source externe. Ce contrôle actif est appliqué avec succès à des bruleurs à fioul. La formation de larges structures dans l'écoulement assure une réduction de 20 à 30% de l'émission de NOx. Des essais sur un bruleur de 900 kw sont effectués avec du fioul enrichi a la pyridine pour simuler un fioul lourd et démontrer l'efficacité du contrôle actif sur le NO du combustible

  • Titre traduit

    Nitric oxydes and their control : passive and active solutions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(240 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 57970
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.