Evolution tectono-sedimentaire du bassin paleozoique de kandi (nord benin, sud niger). Un temoin de l'extension post-orogenique de la chaine panafricaine

par Moussa Konaté et M. GUIRAUD

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J. Lang.

Soutenue en 1996

à Dijon .


  • Résumé

    Le bassin de kandi situe au nord-est du benin et dans le sud-ouest du niger est rattache a un ensemble de bassins extensifs intracratoniques peu subsidents, d'age paleozoique inferieur, decrits en afrique de l'ouest. Ce bassin est caracterise par un remplissage essentiellement detritique, de faible epaisseur (inferieur ou egal a 600 m), discordant sur le socle granito-gneissique et quartzitique panafricain. L'analyse microtectonique caracterise l'histoire polyphasee de la faille bordiere n20e de kandi, accident crustal majeur a l'echelle de l'afrique de l'ouest. Il est etabli que cet accident de kandi correspondant a une ancienne zone mylonitique panafricaine a jeu inverse et decrochant dextre, est successivement reactive en faille normale a composante senestre au cours de la premiere phase distensive paleozoique n65e, en faille normale pendant le deuxieme episode extensif paleozoique n100e puis en decrochement senestre et en faille inverse au cours de la phase compressive n-s a n140e cretacee. L'etude tectono-sedimentaire met en evidence le controle etroit exerce par l'accident majeur n20e de kandi sur les facies sedimentaires et sur la geometrie des depots d'age cambrien superieur ? a silurien inferieur, structures en synclinaux syn-sedimentaires. La sedimentation detritique de base associe de l'ouest vers l'est des depots proximaux de cone alluvial et des gres distaux fluviatiles, soumis probablement a une influence glaciaire. Ces niveaux continentaux de base passent verticalement a des sediments marins d'age ordovicien superieur a silurien inferieur, representes par des gres et des siltites a litage sigmoide a mamelonne, interpretes comme des depots tidaux et des tempestites. Le jeu normal synsedimentaire de la faille de kandi et des accidents secondaires associes est a l'origine de la repartition spatiale des facies detritiques de cone alluvial, fluviatiles et marins ainsi que de la geometrie generale du remplissage sedimentaire, structure en un ensemble de synclinaux synsedimentaires associant discordance progressive et discordances angulaires intraformationnelles. La structuration du bassin de kandi en demi-graben, principalement acquise au cours de la phase distensive paleozoique, resulte du fonctionnement de l'accident de kandi en faille de detachement. Nous attribuons la formation du bassin de kandi et de ses equivalents d'afrique de l'ouest a un processus d'effondrement gravitaire de la chaine panafricaine, induisant une tectonique en extension post-orogenique pendant le paleozoique inferieur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,489 P.
  • Annexes : 293 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : KON
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.