Morphométrie des coquilles d'ammonites : applications ontogénétiques, paléobiologiques et phylogénétiques

par Pascal Neige

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Jean-Louis Dommergues et de Didier Marchand.

Soutenue en 1996

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est une analyse de differentes ammonites et de la seiche actuelle, choisie ici comme organisme modele. Le but est d'obtenir des connaissances ontogenetiques, paleobiologiques et phylogenetiques de quelques ammonites, (1) par des methodes morphometriques, et (2) par des comparaisons avec les cephalopodes actuels (les methodes morphometriques et la biologie des cephalopodes sont presentees au chapitre 1). Le chapitre 2 est une etude detaillee de l'ontogenese de creniceras renggeri qui confirme le developpement direct des ammonites sans stade larvaire. Dans le chapitre 3, le dimorphisme sexuel de 2 especes (morphoceras jactatum et cardioceras cordatum) est interprete en termes d'heterochronies du developpement. L'utilisation de standards heterochroniques independants (taille, age et forme) revele la nature complexe du dimorphisme. Le chapitre 4 compare la flottabilite des coquilles chez l'espece dimorphique hoploscaphites nicolletii, a partir de volumes mesures des phragmocones et des chambres d'habitation. Il apparait que la coquille du macroconque possede une flottabilite positive par rapport a celle du microconque. Dans le chapitre 5, et pour la premiere fois chez des ammonites, l'analyse des variations morphologiques (de 8 especes des genres protogrammoceras et fuciniceras) est realisee a partir de la reconnaissance de points homologues. La phylogenese est reconstruite par une analyse cladistique. Les etats des caracteres sont codes par une analyse de variance pour en supprimer la subjectivite. L'analyse de la construction de la coquille, et l'acceptation des donnees stratigraphiques permet de proposer une phylogenese documentee ou les genres apparaissent paraphyletiques. Dans le chapitre final (6) la technique des points homologues est utilisee pour evaluer les variations morphologiques des os de 3 seiches (sepia) mediterraneennes. Pour l'une d'entre elles, les conditions de nutrition provoquent des modifications morphologiques plus importantes que le dimorphisme sexuel. La technique des points homologues permet de bonnes localisations et quantifications des differences morphologiques entre les 3 especes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 269 p.
  • Annexes : Bibliogr. [229] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1996/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.