Le rythme et la raison. Une approche philosophique des phenomenes rythmiques

par Pierre Sauvanet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue en 1996

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail part des rapports possibles entre musique et philosophie sous l'angle d'ecoute du rythme (platon, nietzsche, bachelard. . . ) - et non seulement de la melodie ou de l'harmonie comme au siecle des lumieres (la querelle rousseau-rameau). Qu'engage un tel deplacement : vers le corps, vers la difference, vers l'essence du temps? le probleme qui se pose alors n'est autre que le rapport du rythme a la raison : en quoi le rythme est-il entrainant? comment interagissent ici le biologique et le culturel, le spatial et le temporel? plus generalement, peut-on rendre raison d'un phenomene rythmique? et si oui, comment? par "phenomene rythmique", on ne peut donc plus seulement entendre un simple phenomene musical. Contrairement a la melodie ou a l'harmonie, le rythme - ou du moins une certaine forme de celui-ci - se retrouve dans les diverses manifestations esthetiques, voire biologiques ou meme cosmologiques. Entre la science et l'art, ce que nous cherchons toujours, c'est cette raison de nommer "rythme" autant de phenomenes aussi differents les uns des autres, en evitant a la fois le reductionnisme (la critique du rythme d'h. Meschonnic) et le panrythmisme. Dans les "rythmologiques" (tome 1), les trois premiers chapitres etymologie (rhuthmos), typologie, phenomenologie - pointent trois obstacles epistemologiques a une comprehension du rythme, avant de proposer une terminologie.

  • Titre traduit

    Rhythm and reason. A philosophical approach to rhythmical phenomena


  • Résumé

    This work originates from the possible connections between music and philosophy as far as rhythm is concerned (plato, nietzsche, bachelard. . . ) - and not only melody or harmony, as in the age of enlightenment (the rousseaurameau quarrel). What does such a move involve : towards the body, the difference, the essence of time? then the problem of the connections between rhythm and reason rises : how is rhythm stirring? how do the biological and the cultural, the spatial and the temporal interact? generally speaking, can a rhythmical phenomenon be accounted for? and how? thus, much more than a mere musical phenomenon must be meant by the words "rhythmical phenomenon". Contrary to melody or harmony, rhythm or at least a certain form of rhythm - is present in aesthetic as well as biological and even cosmological fields. Between science and art, we are still looking for the reason why we call "rhythm" so many phenomena so different from one to another, avoiding both reductionnism (h. Meschonnic's critique du rythme) and panrhythmism. In "rhythmologics" (tome 1), the first three chapters - etymology (rhuthmos), typology, phenomenology - deal with three "epistemological obstacles" to a comprehension of rhythm, before proposing a terminology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T55*
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.