Endommagement et anisotropie induite du béton de structures : modélisations approchées

par Stéphanie Fichant

Thèse de doctorat en Mécanique, génie mécanique, génie civil

Sous la direction de Gilles Pijaudier-Cabot.

Soutenue en 1996

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Les modèles d'endommagement ont fait l'objet de nombreuses études ces dernières années. En effet, une fois implantes dans un code de calcul, ils permettent de prédire l'état d'endommagement d'une structure sous chargement. Ces modèles peuvent se décliner en une version isotrope ou anisotrope. Dans ce document, nous nous sommes attaches à construire une classe de modèles allant du modèle d'endommagement isotrope à celui anisotrope (le plus général possible). Ce modèle reproduit certaines caractéristiques physiques observées expérimentalement sur les matériaux adoucissants tel que le béton. La méthode de décomposition de l'endommagement sur des microplans permet de décliner le même type de modèle en une version isotrope et une version anisotrope. Cette méthode est basée sur l'établissement des lois de comportement sur les microplans. Afin de voir l'influence de l'anisotropie induite par endommagement sur le comportement mécanique du béton, notre modèle a été implante dans un code éléments finis puis teste sur des exemples précis de la littérature.

  • Titre traduit

    Crack induced anisotropy for concrete modelling


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (111 p.)
  • Annexes : 40 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE FIC
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE FIC (Salle de réf.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.