Corrosion des verres de phosphates décondensés du système (Na2O. P2O5. ZnO) en milieu non-agité

par Rodolphe Delaval

Thèse de doctorat en Génie des procédés industriels

Sous la direction de Gérard Palavit.


  • Résumé

    Ce travail a concerné la corrosion des verres de phosphates décondensés et mixtes du système (Na2O. P2O5)1-x. ZnOx. L'étude initiale de la formulation des verres montre que la longueur moyenne des phosphates diminue régulièrement selon l'addition de l'oxyde de zinc. La dépolymérisation du réseau conduit à un mélange d'entités de taille variable, notamment d'espèces courtes. Les ions Zn2+ occupent des positions terminales au niveau de ces différents enchaînements phosphatés, qu'ils réticulent très faiblement. Ils se trouvent principalement en sites octaédriques, et l'oxyde de zinc participe partiellement à l'ossature du réseau vitreux, qui est dit mixte. L'évolution de la vitesse de corrosion des verres en fonction de leur proportion d'oxyde de zinc se présente sous la forme d'une courbe non-linéaire qui définit trois zones. Leur existence correspond aux phénomènes antagonistes de la décondensation et de la réticulation du réseau phosphaté par l'oxyde de zinc. Dans les mécanismes de corrosion qui ont été étudiés sur plusieurs formulations, l'étape limitative correspond toujours au délitement des enchaînements phosphatés, dont hydratation est facilitée par leur décondensation. Le verre de pyrophosphate double à un comportement spécifique, car cette formulation ne contient plus assez d'entités phosphatées suffisamment complexantes. Leur absence implique alors un mode de dissolution non-congruent. Elle permet des phénomènes d'adsorption ionique, ce qui conduit à une résistance à la corrosion particulièrement bonne.

  • Titre traduit

    Chemical durability of Na2O. P2O5. ZnO decondensed phosphate glasses in non agited medium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 149 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996 DEL 887
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.