Phylogenie moleculaire des protistes de la base de l'arbre des eucaryotes. La question de l'endosymbiose mitochondriale

par Agnès Germot

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. BRUGEROLLE.

Soutenue en 1996

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'arbre des eucaryotes fonde sur la comparaison de l'arn ribosomique 18s peut aisement etre subdivise en trois zones. La zone basale de cet arbre comprend trois grands phylums de protistes, les microsporidies, les diplomonadines et les trichomonadines. Les representants de ces groupes, depourvus d'un certain nombre de caracteristiques de la cellule eucaryote comme les mitochondries, pourraient etre les reliques d'etapes cles dans la construction de cette cellule. Pour proposer un schema evolutif precis refletant l'acquisition de ces caracteres, l'ordre d'emergence de ces trois groupes devait etre determine. Dans ce but, l'adnr 28s de la trichomonadine, trichomonas vaginalis, et des hsp70 chez cette meme espece, ainsi que chez la microsporidie, nosema locustae, ont ete sequences. Malgre l'utilisation conjointe des adnr 18s et 28s, la position relative des diplomonadines et des trichomonadines ne peut pas etre resolue. Par contre, l'analyse des hsp70 remet en cause l'hypothese de depart. Il existe chez les deux especes etudiees des genes d'hsp70 apparentes a ceux codant chez les autres eucaryotes des proteines fonctionnant dans les mitochondries. Ainsi, ces organismes ne seraient pas primitivement depourvus de mitochondries mais les auraient perdues ou profondement remaniees en relation avec leur mode de vie parasitaire. De plus, les microsporidies sont le groupe-frere des champignons dans la phylogenie fondee sur les hsp70 mitochondriales. Ces resultats remettent en cause notre vision de la phylogenie des eucaryotes. La base de l'arbre ne serait que le resultat d'un artefact genere par les methodes de reconstruction qui ont tendance a regrouper les especes ayant les sequences les plus divergentes. Ainsi, les eucaryotes actuels seraient issus d'une grande radiation evolutive, posterieure a l'endosymbiose mitochondriale. Il n'existerait donc plus d'organismes vivants, temoins de l'elaboration de la cellule eucaryote


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 301 P.
  • Annexes : 223 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.