Chronologie des evenements sedimentaires, magmatiques et tectono-metamorphiques du precambrien d'afrique centrale occidentale (gabon) : tectogenese ogooue et heritage archeen

par Francis Mayaga-Mikolo

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Louis Poidevin.

Soutenue en 1996

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Le precambrien du gabon est compose de terrains archeens des massifs du nord-gabon et du chaillu, des formations reputees d'age paleoproterozoique de l'ogooue, des sediments paleoproterozoiques du francevillien, des plutons d'age eburneen du mayombe (ou chaine ouest-congolienne). Des datations radiometriques (pb-pb, u-pb, rb-sr et sm-nd, ar-ar) ont ete utilisees afin de contraindre l'age des evenements sedimentaires, magmatiques, tectoniques et metamorphiques qui ont affecte ces differentes entites. L'etude geochronologique montre que l'accretion des terrains paleoproterozoiques se fait autour des noyaux archeens dont les plus vieux temoins, d'age anterieur a 3100 ma, seraient presents dans les monts de cristal au nord-gabon. L'histoire archeenne se deroulerait ensuite de la facon suivante: entre 3100-3000 ma: premier metamorphisme de haut grade ; 3000-2950 ma: mise en place diachrone des greenstone belts. Durant la meme periode et jusqu'a 2850 ma des intrusions granitiques a tonalitiques se mettent en place. Elles provoquent dans l'encaissant, soit des recristallisations dans des conditions granulitiques, soit des retromorphoses. L'evolution archeenne s'acheve entre 2800 et 2500 ma, avec la mise en place des ultrabasiques de kinguele, des leucogranites, des pegmatites, des monzonites et des granites. Ces processus diapiriques fini-archeens de grande ampleur associes a une tectonique verticale vont favoriser l'apparition, a partir de 2500 ma, des premiers bassins sedimentaires tels que l'ogooue. Ce dernier sera ensuite engage dans un orogene paleoproterozoique qui s'accompagne d'une remobilisation de materiel archeen. Les trois phases tectono-metamorphiques d1, d2 et d3 responsables de sa structuration en domaine orogenique collisionnel sont respectivement posterieure a 2440 ma, syn-2120 ma et syn-a post 2040-2000 ma. Parallelement les metabasites de l'ogooue, reputees pre-orogeniques s'avereraient etre d'age archeen. Les contraintes ar-ar sur l'age des mineralisations d'eteke associees a l'evolution tectono-metamorphique du domaine de l'ogooue n'ont revele que des ages de refroidissement autour de 1850-1870 ma. Les sediments fluvio-deltaiques du francevillien moyen a superieur (2050-1780 ma) s'individualisent a la fin de cette evolution tectonique collisionnelle, en position d'avant-pays. Parallelement, les investigations rb-sr dans la faille syn-d3 de l'ikoye-ikobe ont revele un rejeu panafricain de celle-ci vers 530 ma. Enfin, la comparaison de l'histoire geologique de la partie occidentale du craton du congo avec le craton de sao francisco (bresil), montre qu'en ce qui concerne les blocs archeens, les plus vieux temoins de l'histoire archeenne precoce ne sont nettement reconnus qu'au bresil (3200-3400 ma), en revanche au paleoproterozoique, de part et d'autre de l'atlantique, les processus geodynamiques et orogeniques sont similaires

  • Titre traduit

    Geocchronology of the sedimentary, magmatic and tectono-metamorphic events in western central africa (gabon) precambrian: ogooue tectogenesis and archaean inheritance


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Éd. BRGM à Orléans

Chronologie des événements sédimentaires, magmatiques et tectono-métamorphiques du Précambrien d'Afrique centrale occidentale (Gabon) : tectogenèse Ogooué et héritage archéen


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 P.
  • Annexes : 139 REF.

Où se trouve cette thèse ?