Acquisition des connaissances chez les enfants de classes élémentaires en situations scolaires et non scolaires : points de ressemblance, points de différence

par Serge Thomazet

Thèse de doctorat en Psychologie sociale expérimentale

Sous la direction de Jean-Marc Monteil.

Soutenue en 1996

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les enseignants constatent fréquemment des différences importantes dans les performances de leurs élèves selon les situations dans lesquelles ils sont évalués. Cette variabilité des comportements individuels face aux apprentisssages est problématique pour plus d'une théorie psychologique. Les travaux récents dans le cadre de la psychologie sociale nous conduisent à adoper une conception socio-cognitive du fonctionnement humain selon laquelle les processus d'apprentissage sont largement dépendants des situations dans lesquelles ils sont mis en oeuvre. Cette problématique offre l'opportunité d'un travail dans le domaine de la psychologie (sur la liaison entre contexte et cognition) et dans le domaine pédagogique sur la relation entre apprentissages scolaires et quotidiens. Nous rendons compte à titre exemplaire d'un travail empirique utilisant des situations additives présentées en milieux scolaires et non scolaires. Les résultats amènent à constater un faible nombre de situations de la vie quotidienne conduisant les enfants du niveau de cours préparatoire à une mathématisation. La résolution passe par une grande diversité de stratégies, notamment locales (ie spécifiques au contexte). Les stratégies scolaires, quand elles sont utilisées ne sont pas forcément les plus pertinentes, même si elles demeurent indispensables dans des situations nouvelles

  • Titre traduit

    Acquiring leraning skills for children at elementary level in school and non school situations


  • Résumé

    Teachers frequently not significant differences in their pupils' attainments according to test situations. The variability of individual behaviour in learning situations is problematical for more than one psychological theory. Recent work carried out in the field of social psychology leads us to espouse a socio-cognitive conception of human cognitive functions according to which learning processes depend greatly on the situations in which they are axted out. The questions thus raised have led us to studies in the fiels of psychology (on the link between context and cognition) and in that of pedagogy in as far as the relationship between school and non-school learning situations is concerned. An example is given of an empirical study carried out using addition problems in school and nonschool situations. The results obtained show that only a small number of real life situations enable children in their first year at primary school to acquire certain mathematic skills. The solution to the problem involves a whole range of strategies operating, in particular, on a local level (that is to say, specifically linked to the context). School-elaborated strategies, when they are used, are not necessarily the most appropriate, even though they are indispensable in new situations

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 228-248. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.