Le populaire dans la nouvelle française du XVIe siècle

par Khadija Blaïech-Ajroud

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Guy Demerson.

Soutenue en 1996

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Cette étude pose le problème de la place de l'élément populaire dans les récits mineurs de la Renaissance. Afin d'éviter tout à priori théorique, nous avons considéré le populaire à partir de ses manifestations immédiates dans les nouvelles où il apparaissait surtout comme lié aux realia. En accord avec Bakhtine, nous avions constaté qu'il pouvait être défini par l'attachement à la culture de la place publique : folklore, carnaval, libération du langage, "bas" matériel et corporel. Mais ces formes de culture populaire peuvent descendre elles-mêmes d'anciens rites païens ou relever du divertissement pour lettres. Les nouvelles offrent une plus large représentation du populaire. Très souvent, l'homme du peuple y est confronté aux représentants du pouvoir et du savoir. Dans ce contexte il semble défendre un idéal de paix, de modération, d'harmonie avec les coutumes, de communication entre les hommes, faisant ainsi écho aux idées de l'humanisme et de la réforme. Le populaire exprime ainsi une notion en mouvement, souvent mise au service du parti-pris des conteurs. Il se révèle être une catégorie qui définit une nouvelle réalité, contestant les frontières traditionnelles entre les hommes, leurs classes, cultures

  • Titre traduit

    The popular element in the sixteenth-century french nouvelle


  • Résumé

    This study poses the problem of the place of the popular element in minor renaissance narratives. To avoid any theoretical presuppositions, the popular element is forst considered in its immediate manifestations in the nouvelles, mainly through its connectedness with material reality. As noted by m. Bakhtin, the popular element could be defined by an attachment to the culture of the public square : folklore, carnivals, liberation of language, the material and corporeal underside. However, these forms of popular culture may stem from old pagan rites or fall within the province of entertainment for the literati. The nouvelles offer a more wide-ranging representation of the popular element. Very often in these the common people are confronted with the representatives of power and knowledge, and defend an ideal of peace, moderation, constructiveness, harmony with tradition and communication, thus echoing the ideas of humanism and reform. The popular element thus covers a dynamic notion, often expressive of the writers' point of view, and proves to be a category questioning traditional boundaries between men, classes and cultures

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [559]-577. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.