Etude historique et critique de l'esthétique de la musique en France de 1968 à 1991

par Yannick Simon

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Hugues Dufourt.

Soutenue en 1996

à Paris E.H.E.S.S. .


  • Résumé

    Cette etude decrit les conditions dans lesquelles s'est developpee la creation musicale en france entre 1968 et 1991. Elle s'interesse tout particulierement a l'evolution des rapports entre les institutions et l'avant-garde et pourrait etre sous-titree : l'avant-garde et l'institutionnalisation de la musique en france (1968-1991). La periode 1968-1991 est caracterisee par le parachevement d'un processus, deja ancien, la periode 1968-1991 est caracterisee par le parachevement d'un processus, deja ancien, d'institutionnalisation du champ musical francais dont la creation de la direction de la musique est l'acte fondateur. Mais, paradoxalement, cet organisme etatique, dont l'elaboration est concomitante du developpement de l'avant-garde musicale, va devenir l'un des outils de l'ascension de ce qu'elle avait tente de contrer. Des lors, le lien entre l'institution et l'esthetique musicale est incarne par la technologie. La foi ambiante dans l'innovation et le besoin general d'organisation et de controle influencent le debat esthetique, notamment en placant en son centre la question de l'integration de l'electroacoustique dans la creation musicale. Dans le meme temps, la technologie musicale devient l'instrument d'un recentrage esthetique qui fait perdre a la musique d'avant-garde sa fonction critique. Evoluant dans un environnement qui lui est de moins en moins favorable, la creation musicale francaise est l'objet de nombreuses remises en question. Elle demeure neanmoins vivace et recherche, en dehors du langage tonal, les moyens de developper des strategies esthetiques susceptibles de favoriser la comprehension du discours musical.


  • Résumé

    This study describes the circumstances in which the musical creation expanded in france between 1968 and 1991. It observes particularly the evolution of relations between the institutionalization of music in france (1968-1991). The period 1968-1991 is characterized by institutions and the avant-garde. It could be subtitled : the avant-garde and the institutionalization of music in france (1968-1991). The period 1968-1991 is characterized by the completion of a process of institutionalization,yet old, of the french musical world of which the creation of the "direction de la musique" is the base. But, paradoxically, this organization of the state the elaboration of which is concomitant of the development of the musical avant-garde, will become one of the means of the rise of what it wanted to thwart. From that time onwards, the connexion between the institution and the musical aesthetics is embodied by technology. The belief in surrounding innovation and the general requirement of organization and control influence the aesthetic dispute. The question of the integration of electroacoustic technologies in the musical creation represents the principal centre of interest. At the same time, the musical technology becomes the means of an aesthetic correction and takes its critical function from the avant-garde. Evolving in an environment less and less favourable, the french musical creation is the object of many criticisms. But it remains long-lived and searches, without the tonal language, for the means to expand aesthetic strategies capable of favouring the comprehension of musical discourse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 517 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18905
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4668

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4979
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.