Les preuves de connaissance et leurs preuves de securite

par David Pointcheval

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de B. VALLEE.

Soutenue en 1996

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La cryptographie a pour but de garantir des communications sures, par l'intermediaire notamment de protocoles de chiffrement et d'authentification. Mais encore faut-il que les schemas proposes satisfassent les proprietes de securite enoncees face a n'importe quel attaquant. Cette these se propose donc de presenter des schemas cryptographiques prouves surs dans le modele de l'oracle aleatoire. Ce modele, formalise par bellare et rogaway en 1993, a ouvert la voie a des preuves formelles de securite de schemas utilisant des fonctions a sens-unique ou de hachage, qui ne satisfont que des proprietes calculatoires. Tout d'abord, nous proposons un nouveau schema d'identification resistant aux attaques actives base sur un probleme combinatoire np-complet, le probleme des perceptrons permutes. Puis, nous nous interessons aux schemas de signature electronique et de signature en blanc. Pour cela, nous formulons un lemme generique, le lemme de bifurcation. Ce lemme permet, dans un premier temps, de prouver que tout schema de signature derive d'un protocole d'identification a divulgation nulle de connaissance face a un verifieur honnete est existentiellement infalsifiable face aux attaques a messages choisis adaptatives. Une nouvelle version de ce lemme de bifurcation s'applique ensuite au concept plus complexe des signatures en blanc. Nous prouvons alors, pour un grand nombre de schemas de signature en blanc derives de protocoles d'identification a temoin indistinguable, l'impossibilite d'une falsification supplementaire, meme selon des attaques paralleles. Enfin, nous appliquons ces derniers resultats sur les signatures en blanc a la monnaie electronique. Nous presentons alors un schema de monnaie electronique off-line respectant l'anonymat avec des preuves formelles de securite aussi bien pour l'utilisateur que pour la banque

  • Titre traduit

    Proofs of knowledge and their proofs of security


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 165 P.
  • Annexes : 121 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E-POI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.