Instabilites spinodales dans les noyaux atomiques

par BERTRAND JACQUOT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de P. CHOMAZ.

Soutenue en 1996

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est une etude theorique de la decomposition spinodale dans les noyaux qui est directement reliee aux transitions de phase liquide-gaz de la matiere nucleaire. Ce type de mecanisme pourrait etre responsable de la multifragmentation observee dans les collisions noyau-noyau aux energies de fermi. Nous montrons tout d'abord dans un exemple classique que les approximations de champ moyen sont tout a fait adaptees pour decrire la dynamique d'un systeme de particules dans la region spinodale. Ensuite, avec des approches de champ moyen, nous etudions quels modes devraient conduire une source nucleaire a se fragmenter, nous discutons l'influence des non-linearites, de la temperature, des effets de taille finie, de la portee des forces et des effets quantiques sur le developpement des instabilites


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 P.
  • Annexes : 101 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.