Structure et fonction des glycoproteines de la cellule de kurloff. Relation avec l'activite natural killer au cours d'une leucemie experimentale

par SAID TAOUJI

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de J. IZARD.

Soutenue en 1996

à Caen .


  • Résumé

    Les proprietes anti-tumorales de la cellule de kurloff, cellule oestrogenodependante a activite natural killer, ont ete etudiees dans un modele de leucemie experimentale chez le cobaye s2. L'injection, par voie intra-cardiaque, de cellules leucemiques l2c, provoque une augmentation significative du nombre de cellules de kurloff dans le sang des cobayes s2 oestrogenises, les cellules de kurloff semblent avoir un role dans le controle du developpement de la leucemie puisque le nombre d'animaux leucemiques chute de 50% lorsqu'ils sont oestregenises. Durant la phase initiale du developpement de la leucemie, nous avons egalement observe: 1) que la distribution tissulaire des cellules de kurloff etant modifiee, 2) que parallelement a une augmentation de l'activite arylsulfatasique, seules les isoformes acides etaient exprimees, et enfain 3 un accroissement significatif des activites phosphatasiques acides et proteasiques ainsi que du taux d'acide sialique dans les glycoconjugues. Les arylsulfatases de la cellule de kurloff, enzymes lysosomiques du type iib, se caracterisent par la presence de deux populations de 55 et 62 kda, se distinguant par leur point isoelectrique acide (pi 4,4-4,6) et basique (pi 8,5). La forte anionicite des isoformes acides est due a des groupements phosphates. Les phosphatases acides de la cellule de kurloff sont n-glycosylproteines de 200 et 500 kda, existant sous la forme de plusieurs isoenzymes. Apres leur purification, les oligosaccharides (11% en masse) des sialphosphatases acides (heterodimeres de 33 kda et 36 kda, sensible au tartrate) ont ete analyses par chromatographie d'affinite, par lectine-blotting ainsi que par des glycosidases. Par lectine-histochimie et par western-blotting ainsi que par l'utilisation de sialidases specifiques, l'existence de o-glycosylproteines possedant des sequences lactosaminiques sialysees en alpha-2,6 mais egalement polysialylees en alpha-2,8 a ete demontree en meme temps que la presence de n-polysialloproteines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 192 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.