Metabolisme oxydatif des n-diakylnitrosamines par les cytochrome p450 chez le rat et chez l'homme. Approche experimentale et theorique

par GWENAELLE BELLEC

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de F. BERTHOU.

Soutenue en 1996

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les dialkylnitrosamines sont des composes chimiques procarcinogenes qui requierent une oxydation metabolique par les cytochromes p450. Deux voies metaboliques sont observees: l'une genotoxique et l'autre de detoxication. La formation des metabolites (aldehydes et hydroxy-nitrosamines) est suivie par chromatographie liquide haute performance, selon deux procedures differentes. La production d'aldehydes represente la voie metabolique responsable de la carcinogenicite potentielle des dialkylnitrosamines tandis que les hydroxy-nitrosamines constituent la voie de detoxication. L'experimentation in vitro montre que le rapport existant entre les mecanismes de carcinogenicite et de detoxication des dialkylnitrosamines varient avec la longueur des chaines alkyles. La position de l'hydroxylation de la chaine alkyle depend de la nature de l'isoforme p450 impliquee. L'approche theorique confirme que la position de l'hydroxylation des dialkylnitrosamines depend de la taille de celle-ci et du site catalytique de l'isoforme p450 impliquee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 P.
  • Annexes : 98 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.