Les métiers bancaires : définitions et logiques d'intégration : proposition d'un cadre méthodologique et conceptuel d'analyse

par Éric Lamarque

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Gérard Hirigoyen.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    L'environnement bancaire vient de traverser deux décennies de mutations réglementaires, comportementales technologiques remodelant sans cesse la donne concurrentielle du secteur. Stratégies de diversification et recentrages se sont succédés, parfois sans logique apparente, avec des fortunes diverses selon les établissements, pour retrouver une rentabilité perdue sur des métiers dit "classiques" ou de base. Aujourd'hui, les établissements cherchent à comprendre les contours et les fondements de leurs métiers. Cette thèse s'inscrit dans ce questionnement. Partant d'une typologie de métiers fondée sur une logique produits/marchés issue de l'analyse de rapports d'activité, on a cherché à identifier les fondements en termes de compétences de ces définitions auprès de trois groupes bancaires français. Cette démarche a permis de réaliser des "profils de compétences" par métier qui ont été confrontés pour mettre en évidence les logiques d'intégration. Ainsi sont apparus de véritables systèmes stratégiques regroupant plusieurs métiers et s'articulant autour de partage et ou de combinaisons de compétences qui sont considérées comme clés pour ces systèmes. D'autre part, certaines fonctions de la banque comme la distribution ou la gestion des risques sont considérés comme des métiers transversaux à l'organisation. Ils sont appréhendés comme un ensemble structuré et cohérent de compétences. Cette cohérence est assurée par la mise en œuvre de compétences particulières, de nature organisationnelle et humaine.

  • Titre traduit

    Bank's businesses : definitions and integration logics proposition of a methodological and conceptual framework


  • Résumé

    Throughout the last two decades, the banking industry has been faced with regulatory, behavioral and technological changes, which have modified competitive conditions. Different diversification and refocusing strategies have come and gone, sometimes without any clear logic, in an attempt to regain profitability lost in traditional businesses. For many firms the results have been mitigated. We began by establishing a typology of businesses based on a product market logic which stemmed from an analysis of annual reports. We then tried to identify the foundations of these businesses in terms of competencies (basic or distinctive) through a clinical analysis of three french banking groups. This approach allowed us to establish "competence profiles" for each business in our typology. The comparison of these profiles enabled us to underline different integration logics. In the strategic systems which emerge, the different businesses in our typology are linked by a combination or a share of competencies which we consider as "core competencies". Moreover, certain banking functions, like distribution or risk management, are considered as transversal businesses within organisations. They are managed as coherent and structured groups of competencies. We attempted to understand how this coherence is insured in the management of specific competencies which are of an organisationnal and human nature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419-223 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 370-398. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%96-41
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.