Thermoluminescence des feldspaths : emission par effet tunnel et par thermoluminescence dans l'infrarouge : incidence sur la datation des feldspaths

par Antoine Zink

Thèse de doctorat en Physique appliquée à l'archéologie

Sous la direction de M. SCHVOERER et de Max Schvoerer.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Tous les feldspaths ne peuvent etre dates par la methode de la thermoluminescence. En effet un certain nombre presente une perte anormale du signal de thermoluminescence naturelle. Pour comprendre l'origine de cette perte, nous avons travaille sur une quarantaine de feldspaths de divers origines. Les etudes ont porte sur la mesure de la thermoluminescence et de l'effet tunnel, sur l'emission en cathodoluminescence, radioluminescence x et en photoluminescence, sur l'excitation. Nous avons etudie le comportement au stockage, ainsi qu'au blanchiment optique de la thermoluminescence. Les conclusions de cette etude sont les suivantes: - la perte anormale de la tl dans les feldspaths est du a l'effet tunnel. La mesure de l'effet tunnel donne une idee juste de l'importance de cet effacement. - les microclines sont peu affectees par l'effet tunnel, et peuvent par consequence etre utilisees en datation tl. - pour les sanidines, la perte anormale interdit toute datation dans la bande spectrale bleue (250 nm- 590 nm). Mais on peut esperer pouvoir les dater en se servant de l'emission tl infrarouge, centree sur 700 nm et attribuee a fe3+. Ce resultat est interessant pour la datation de laves volcaniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 281 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?