La fonction romanesque du personnage dans l'univers sarrautien

par Brigitte Maisonneuve

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jack Corzani.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Au-dela de son appartenance au groupe des nouveaux romanciers, nathalie sarraute developpe a travers chacun de ses textes qui conservent l'appellation de "romans" une demarche qui lui est propre. Elle montre qu'un personnage qui n'a plus rien de classique, qui s'est vide de toute substance romanesque, qui a ete sorti de tout decorum traditionnel devient doublement parlant ; il n'est plus qu'un etre de langage, mais ce langage est vecteur d'idees fondamentalement sarrautiennes. Le langage reste chaotique, depersonnalise, coupe a dessein de toute reference spatiale ou temporelle superflue, afin que rien ne le detourne de sa fonction essentielle. A travers le jeu des tropismes, il nous ouvre les portes d'une realite terrible et imparable : l'inevitable solitude de l'etre humain, pauvre creature fragile, irremediablement condamne a n'etre qu'un etranger a l'egard des autres. . . Et de lui-meme. Comme faible protection chaque individu n'a, a sa disposition, qu'une apparente indifference qui ne trompe personne. C'est un univers veritablement tragique qui transpire de ces textes : l'incomprehension permanente frappe ineluctablement.

  • Titre traduit

    The novelistic function of the character in the sarrautian universe


  • Résumé

    Beyond her belonging to the group of the 'nouveaux romanciers', nathalie sarraute develops her own process through all her texts which are still called novels. She shows that a character who no longer has anything classical, who has lost all his novelistic substance, who has been taken out of any traditional decorum becomes twice as telling ; he is nothing more than a creature of language, but this language is a vehicle for fundamentaly sarrautian ideas. The language remains chaotic, depersonalized, purposely cut from any useless time or space reference, so that nothing should lead him away from its essential function. Through the games of the tropisms, the door of a terrible and unstoppable reality is opened for us : the unavoidable loneliness of the human being, this poor and frail creature, irremediably condemned to be nothing but a stranger for the others. . . And for himself. As a weak protection each individual only has at his disposal an apparent indifference through which everybody can see. It is a truly tragic universe which comes out of these texts : the ever present misunderstanding strikes ineluctably.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 524 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.