Etude du comportement du Sauvignon et du Sémillon selon la diversité géologique et agro-pédologique de la région des Graves : incidences du climat et des sols sur le comportement de la vigne, la maturation des raisins et les vins

par Denis Sergent

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Œnologie et ampélologie

Sous la direction de Gérard Seguin.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L'étude a porté sur les cépages Sémillon et Sauvignon cultivés sur trois grands types de sols de la région viticole des Graves : des sols profonds sur alluvions gravelo-sableuses du Quaternaire, des sols sur molasse sablo-argileuse carbonatée du Miocène et des sols sableux superficiels, recarbonatés, sur calcaire compact du Stampien, soit sept parcelles pendant trois années consécutives. L'étude mésoclimatique et celle du régime hydrique de la vigne, par la méthode neutronique et par des mesures du potentiel hydrique foliaire, ont révélé des comportements viticoles différents. Quelles que soient les disponibilités hydriques des sols, ce sont les sols gravelo-sableux qui manifestent la plus grande précocité du cycle végétatif et un arrêt de croissance précoce, favorables à une maturité complète des raisins. Lors d'un été pluvieux, l'alimentation en eau n'est pas limitante, la vigne est vigoureuse et l'arrêt de croissance est tardif. Sur les sols gravelo-sableux, où le drainage des excédents pluviométrique est bien assuré, les raisins arrivent normalement à maturité, conservent un bon équilibre entre les sucres et l'acidité, ce qui préserve leurs qualités aromatiques. Sur les sols à sous-sol carbonaté, il peut y avoir une asphyxie temporaire des racines ; lorsque les rendements sont élevés, les raisins n'atteignent pas une maturité minimale et sont altérés par la pourriture. Cela se manifeste par des notes herbacées et par un manque de finesse des vins. Pendant un été plus sec, une légère contrainte hydrique apparaît ; la vigueur de la vigne diminue considérablement sur les sols gravelo-sableux. Les raisins arrivent très tôt dans un bon état sanitaire mais manquent de l'acidité permettant de révéler la finesse des arômes. Sur les sols à sous-sol carbonaté, la vigne conserve une certaine vigueur mais les raisins arrivent sans difficulté à une maturité suffisante. Le meilleur équilibre entre les sucres et l'acidité est atteint sur les sols sableux sur calcaire grâce à une maturation lente des raisins. Les vins présentent des arômes intenses, typiques des cépages, soulignés par la fraîcheur et la structure en bouche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 96BX2.B-453
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 96BX2.B-453
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux (Villenave d'Ornon). Direction de la documentation. Bibliothèque de l'Institut des sciences de la vigne et du vin.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH SER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.