Fonctionnement hydrique de la vigne, de l'échelle de la journée à celle de l'année : étude de quelques conséquences en viticulture

par Bernard Le Clech

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. ŒOenologie et ampélologie

Sous la direction de Alain Carbonneau.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur le fonctionnement hydrique de la vigne (cv Cabernet Sauvignon) et ses conséquences sur l'activité photosynthétique, la croissance des baies et la qualité de la récolte. Les outils de mesure utilisés, dans ce travail ont été principalement le débit de sève par la méthode du bilan de chaleur et le suivi des microvariations de diamètre d'organes. L'analyse en conditions naturelles a été privilégiée, à des échelles de temps allant de l'heure à la saison de végétation. Dans une première partie, des aspects méthodologiques sont abordés, concernant l'adaptation de la méthode de débit de sève à la vigne et l'incidence des caractéristiques du feuillage sur la composante radiative, principal élément de la demande climatique. La seconde partie, qui traite du comportement hydrique, permet de rattacher la vigne aux plantes de type "isohydrique". Un stress progressif induit une fermeture stomatique aux heures où la demande est la plus forte, ce qui a pour conséquence une certaine stabilité du potentiel hydrique foliaire minimum, ainsi que des amplitudes de contractions aux niveaux des rameaux, du tronc et des racines. La contribution des réserves hydriques internes apparaît modeste au regard de la transpiration journalière, mais est suffisante pour assurer la continuité du fonctionnement physiologique dans le cas d'un déséquilibre momentané entre l'absorption racinaire et la transpiration. La participation des baies, avant véraison, à ces flux, a été soulignée. La transpiration maximale est dépendante du système de conduite. Elle s'avère relativement modeste comparativement à des couverts continus. Dans une dernière partie, nous avons tenté de mettre en évidence les relations entre la qualité de l'alimentation en eau, la constitution des moûts et l'appréciation organoleptique des vins. Dans la conclusion générale, la pertinence de la définition d'un parcours hydrique optimal est évoquée et replacée dans le concept plus vaste de terroir.

  • Titre traduit

    Day and year water balance of grapevine : consequences in vineyard practices


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 241-248

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 96BX2.B-436
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 96BX2.B-436
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux (Villenave d'Ornon). Direction de la documentation. Bibliothèque de l'Institut des sciences de la vigne et du vin.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH LEC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.