Une nouvelle méthode de chimie douce : destruction des ions ammoniums par le dioxyde d'azote

par Stéphane Petit

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux. Chimie du solide

Sous la direction de Jean-Pierre Doumerc.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous decrivons une nouvelle methode de chimie douce permettant de preparer des oxydes possedant des structures ouvertes a canaux ou a feuillets par destruction a l'aide du dioxyde d'azote des ions ammoniums presentes au sein du compose de depart. Un trioxyde de tungstene hexagonal a ainsi pu etre prepare, permettant ensuite l'intercalation d'etain par voie organometallique. La destruction des ions ammoniums a aussi mene, dans le cas de composes du cerium, a l'obtention d'oxyde de cerium finement divise. Cette methode presente l'avantage de pouvoir etre utilisee dans le cas de composes peu stables comme l'iodate d'ammonium. Divers essais avec des ions alkyle-ammoniums beaucoup plus volumineux permettent aussi d'envisager l'acces a des oxydes de structures plus ouvertes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 96.B-1597
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 96.B-1597
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.