Etude écologique des copépodes méiobenthiques en milieu lagunaire : alimentation, distribution

par Evelyne Buffan-Dubau

Thèse de doctorat en Océanographie

Sous la direction de Jacques Castel.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Deux aspects de l'ecologie des copepodes meiobenthiques ont ete etudies en milieu lagunaire (lagune de certes bassin d'arcachon). Le premier aspect concerne la distribution verticale des copepodes au sein de sediments vaseux. Les resultats de l'etude suggerent que le copepode harpacticoide canuella perplexa effectue des migrations verticales au sein des 3 cm superficiels des sediments en reponse aux variations de temperature: le copepode s'adapterait, par un enfouissement plus ou moins profond, aux fluctuations saisonnieres de la temperature, et aux variations diurnes lorsque celles-ci sont marquees (environ 10c d'ecart entre le jour et la nuit). La temperature environnementale optimale pour le copepode a ete estimee a 17-19c. Le deuxieme aspect du travail traite des relations trophiques entre les copepodes meiobenthiques et les micro-organismes autotrophes (micro-algues et bacteries phototrophes pourpres) en milieu naturel. La technique d'analyse des pigments photosynthetiques par chromatographie en phase liquide sous haute pression (hplc) a ete adaptee a l'etude des contenus digestifs des copepodes meiobenthiques. Ainsi, le comportement alimentaire selectif de c. Perplexa a ete demontre en milieu naturel. De plus, les relations trophiques du meiobenthos ont ete etudiees au cours d'experiences de recolonisation menees sur le terrain. De fortes correlations positives ont ete mises en evidence reliant l'evolution temporelle de l'abondance des organismes meiobenthiques d'une part, et les concentrations en pigments (chlorophylles et carotenoides) issus des diatomees d'autre part. Il est suggere que le facteur alimentaire joue un role important dans les processus de recolonisation. L'ensemble des resultats indique que, dans le milieu etudie, les bacteries phototrophes pourpres ne contribuent probablement pas au regime alimentaire des copepodes meiobenthiques, et confirme l'importance des diatomees comme ressource alimentaire naturelle

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 p
  • Annexes : Bibliogr. p.140-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 96.B-1574
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 96.B-1574
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque de la Station Marine d'Arcachon.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 29 BUF
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B IX b / BUF / e
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.