Prise en compte des problèmes d'antennes dans un code d'équations intégrales

par Jean-Philippe Heliot

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Y. HAUGAZEAU.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La diffraction d'ondes electromagnetiques par des structures composees de conducteurs et de dielectriques est l'objet du code d'equations integrales arlene. L'extension apportee concerne principalement la prise en compte de fils, seuls ou raccordes aux structures decrites par des surfaces. Le modele filaire conducteur classique est justifie. Un modele filaire pour les dielectriques est introduit, ainsi qu'un element fini surfacique de courant pour les jonctions fil-surface. Les performances du code ont ete par ailleurs accrues pour les antennes presentant des symetries, planes ou de rotation. Dans ce cas, on est amene a resoudre plusieurs systemes decouples dont les inconnues sont decrites par leurs restriction a un sous-domaine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 96.B-1495 BIS
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 96.B-1495 BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.