Etude calorimetrique et diffractometrique des systemes vitreux ag2moo4-agi et ag2wo4-agi. Influence de la trempe et des recuits sur la formation de phases metastables

par OULD TALEB ELY CHEIKH AHMED

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de R. Mercier.

Soutenue en 1996

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce memoire envisage l'etude des systemes ag#2moo#4-agi et ag#2wo#4-agi et les possibilites de vitrification dans ces materiaux. Pour ce faire, un rappel a ete d'abord fait sur l'histoire des materiaux vitreux ainsi qu'un apercu general sur leur structure et leur conductivite. Ensuite, pour etudier ces systemes, deux techniques experimentales essentiellement ont ete mises en uvre: la calorimetrie differentielle a balayage et la diffraction des rayons x. Ces differentes etudes ont permis, a l'aide des diagrammes de phases des deux systemes, de degager une comparaison entre leurs aptitudes respectives a se vitrifier. Il ressort ainsi des differentes observations que, si les molybdates d'argent ont tendance a donner aisement des materiaux vitreux (presence de tg en dsc et de spectres plats aux rx), du moins pour des compositions bien precises, les tungstates d'argent pour leur part sont moins enclins a montrer clairement un caractere vitreux et forment plutot un certain nombre de phases metastables (cristallisees ou amorphes). La qualite de la trempe appliquee a ces materiaux (trempe dans de l'azote liquide) a sans doute provoque ou du moins favorise cette formation de phases metastables. Enfin, des recuits ont ete operes sur ces materiaux et ont entraine des modifications selon qu'il s'agit du systeme des molybdates ou celui des tungstates. Les molybdates d'argent donnent naissance, apres trempe, a des verres pour des compositions variant de 50 a 75% en agi, lesquels en se devitrifiant conduisent a la formation d'une phase cristallisee stable notee ag3(ag#2moo#4-agi) et a des systemes cristallises biphasiques entre agi et ag3 d'une part et ag3 et ag#2moo#4 d'autre part. Les tungstates d'argent, apres fusion, conduisent a des phases metastables, dont en particulier ag7 (3ag#2wo#4-agi) ; les recuits de ces systemes permettent d'aboutir, apres transformations exothermiques, aux phases stables a basse temperature: agi, ag#2wo#4, ag6(ag#2wo#4-4agi) stable jusqu'a 305c, ag4(ag#2wo#4-2agi) stable jusqu'a 150c, ag5(2ag#2wo#4-agi) stable jusqu'a 295c. Les systemes ag#2moo#4-agi riches en agi forment donc des verres homogenes ayant une conductivite ionique elevee a 25c resultant de la diffusion des ions ag#+ dans ces phases presentant un certain desordre statique. Les systemes ag#2wo#4-agi riches en agi sont des systemes biphases eutectiques, leur conductivite elevee etant alors sans doute assuree par la diffusion des ions ag#+ dans le reseau du corps cristallise ag6(ag#2wo#4-4agi) dont la structure est celle d'un superconducteur ionique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 P.
  • Annexes : 122 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.