Biologie des champignons mycorhiziens a arbuscules associes au bananier en martinique

par STEPHANE DECLERCK

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de D.-G. STRULLU.

Soutenue en 1996

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les champignons mycorhiziens a arbuscules (ma) sont connus tant pour leur role benefique sur la croissance et la nutrition minerale des plantes, que pour leur role prophylactique vis-a-vis de certains micro-organismes pathogenes telluriques. Dans le cadre des systemes de production bananiere en martinique, nous avons etudie les potentialites agronomiques et biotechnologiques de ces symbiotes obligatoires. Nous avons montre que les champignons ma sont naturellement presents dans tous les agroecosystemes martiniquais etudies. Les densites de population sont cependant variables et peuvent etre reliees aux conditions pedoclimatiques. Elles sont plus elevees dans les vertisols, que dans les sols peu evolues, les andosols et sols bruns andiques. Les ferrisols presentent par ailleurs des densites intermediaires. Nous avons effectue l'endomycorhization de vitroplants de bananier en conditions controlees et mis en evidence des gains de biomasse ainsi qu'un accroissement des teneurs en phosphore et en potassium des plantes mycorhizees. La reponse des plantes a l'inoculation (la dependance mycorhizienne) varie par ailleurs suivant les cultivars et peut etre reliee aux caracteristiques morphologiques du systeme racinaire (densite et longueur des poils absorbants). La culture in vitro des souches de champignons ma isoles des sols martiniquais en association avec des racines de carotte transformees constitue une contribution a la connaissance de la biologie du glomus. Ce systeme de culture presente un important potentiel de production de spores et de vesicules. La culture continue, par repiquages successifs de la forme intraracinaire, conduit a une production reguliere d'inoculum et assure la maitrise de la permanence des souches de champignons ma etudies. Les variations de potentialites infectieuses observees au cours des cultures successives nous amenent a maintenir des collections a la fois en culture in vitro et in vivo. Pour la premiere fois, un prototype d'inoculum base sur l'encapsulation de spores issues de la culture in vitro est propose. Ce materiel sporal encapsule est capable de reinfecter une plante in vivo. Cette technique doit permettre a terme le transfert, dans des systemes agricoles et horticoles, de materiel aisement applicable et exempt de micro-organismes pathogenes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 P.
  • Annexes : 235 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.