Effets d'interference sur la loi de diffusion des phonons. Un exemple, le zirconium cubique centre

par Olivier Dubos

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Robert Farhi.

Soutenue en 1996

à Amiens .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La loi de diffusion coherente inelastique de la phase haute temperature de structure cubique centree (c. C), des metaux des groupes 3 et 4 du tableau periodique des elements se distingue fortement de ce que l'on connait habituellement dans d'autres solides. Le zirconium cubique centre en est un exemple. Nous observons pour la branche transverse de basses energies et fortement amortie t#1a 2 1 1 de fortes differences d'intensite et de formes de raie en des positions differentes mais cependant equivalentes dans l'espace reciproque. Ni les differences entre intensite, ni les differentes formes de raie ne peuvent etre expliquees a l'aide de la seule loi de diffusion a un phonon. Le caractere fortement amorti de ces phonons transverses t#1a 2 1 1 est la signature evidente d'un potentiel anharmonique dans cet element, en particulier le long de la direction 2 1 1. L'anharmonicite de ce potentiel est a l'origine d'une brisure apparente de la symetrie pour la loi de diffusion inelastique mesuree dans le plan de diffusion (0 1 1) pour un transfert d'energie egal a 1 thz. Les influences de l'anharmonicite sur la loi de diffusion des phonons sont doubles. Elle conduit tout d'abord a une modification de la loi de diffusion usuelle (harmonique) a un phonon. Les frequences des phonons se decalent par rapport a leurs frequences harmoniques, d'un dephasage delta. Leurs durees de vie deviennent finies et proportionnelles a un amortissement gamma. Delta et gamma dependant tous deux de la frequence. Deuxiemement, l'anharmonicite conduit a l'apparition de phenomenes d'interference entre les lois de diffusion a un phonon et les lois de diffusion multi-phonons. Au premier ordre en perturbation, les phenomenes d'interference avec la loi de diffusion a deux-phonons conduisent a une modification des intensites et des formes de raie de la loi de diffusion a un phonon. Leurs dependances en fonction du vecteur de diffusion q, de la frequence et du vecteur d'onde q du phonon dont la frequence est a mesurer sont fortes et permettent d'expliquer qualitativement les effets experimentaux observes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263 P.
  • Annexes : 86 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.