Installation du chêne pubescent par semis in situ en conditions forestières méditerranéennes

par Pierre Champroux

Thèse de doctorat en Ecologie et biologie des organismes

Sous la direction de Maurice Roux.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Le but de ce travail est de montrer qu'il est possible de semer, avec de bonnes chances de succès, du chêne pubescent en conditions forestières dans le Sud-Est de la France. En effet, les travaux de paléoécologie (palynologie et pédoanthracologie) montrent que les feuillus caducifoliés étaient dans le passé largement représentés en Basse-Provence. Les connaissances en Histoire et en Préhistoire, confrontées aux résultats de ces disciplines paléoécologiques amènent à penser que ces espèces ont régressé sous l'effet de l'action de l'Homme, et ceci dès le Néolithique. On peut donc admettre que la situation marginale de ces espèces résulte essentiellement de l'action de l'Homme, et non des conditions naturelles, et en conclure, à partir des précisions qui figurent dans le mémoire, qu'elles sont bien adaptées aux conditions du milieu. En effet, les observations actuelles permettent de constater que certaines espèces caducifoliées, notamment le chêne pubescent, ont tendance à s'étendre sous couvert (pins d'Alep. . . ) et dans les zones à bonne couverture arbustive (chênes kermès, argelas. . . ). Les expérimentations réalisées à Luminy en 1981, puis au Tholonet en 1988-89, ont permis de confirmer ces constatations : elles font l'objet de la première partie de ce mémoire. De la méthode expérimentale découle une formalisation basée sur Futilisation d'indices (proportions) des taux de levée et de survie des semis de glands de chênes pubescents. Son élaboration fait l'objet de la deuxième partie.

  • Titre traduit

    In situ seeding of Downy Oak (Quercus pubescens Will. ) in Mediterranean forest environment


  • Résumé

    The purpose of this work is to demonstrate that it is possible to seed Downy Oak with a good rate of success in forestry conditions in the South-east of France. Paleoecology studies (palynology and paleoanthracology) show that deciduous species were well established in the past in lower Provence. Both knowledges in History (and Prehistory) and in paleoecology lead to think that these species have decreased from neolithical period because of human activity. We may assess that these species lesser spread is due to human action more than natural conditions. The data provided in this work demonstrates that these species are in fact well-adapted to the natural site conditions found in mediterranean forests. In fact, present observations show that some deciduous species and especially the Downy Oak tend to spread under the Canopy (Aleppo Pine) and in areas with good scrub cover (Ulexparviflorus, Quercus cocci/era. . . ). The experiments carried out in Luminy in 1981 and at Le Tholonet later in 1988-89 have confirmed these constatations and are dicussed in the first section of this dissertation. From the experimental method comes a means of representing knowledge ; it is based on indices (proportions) about Downy Oak acom survival and sprouting rates. Its construction constitutes the second part of this work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140-XLIX p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 135-139

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences - Inspé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 3109
  • Bibliothèque : Maison méditerranéenne des sciences de l'homme. Médiathèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MT-21866
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.