La légitimité de la décision dans l'épistémê contemporaine

par Pierre Koch

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de J-L. LE MOIGNE.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    La theorie classique de la decision promet l'idee que la decision est un processus continu donc exprimable en terme de phenomene connaissable par l'entendement sous la categorie de la causalite. Ceci a pour consequence de rendre vide le concept de decideur libre. Pour concevoir la decision autrement que comme phenomene, on se refere au concept philosophique d'etre et on en propose un eclairage qui s'appuie sur la theorie lacanienne de la constitution du sujet du langage et sur les theories linguistiques de jakobson et de benveniste. Ainsi, il reste possible de poser une decision "libre" en la definissant comme acte signifiant. Chacune de ces deux theories de la decision renvoie a l'un des deux grands paradigmes qui structurent l'episteme contemporaine (foucault). Le paradigme accueillant la theorie classique est celui dans lequel la legitimite sociale est conferee par le raisonnement syllogistique : on y resitue les modeles weberien et parsonien ; l'intersubjectivite y est concue en terme de relation d'objet ; et la regle du sens legitime est la metonymie, caracteristique de l'analyse. Le paradigme accueillant une possible decision "libre" conduit a penser l'intersubjectivite en termes de relation entre les etres ; la metaphore, comme mode de l'intuition et de l'acces a l'etre, y est aussi legitime que la metonymie. On propose au total une modelisation coherente de l'intersubjectivite, de la legitimation sociale et du fonctionnement de l'entreprise rationnelle.


  • Résumé

    The classical theory of decision presents decision as a continuous process, hence as knowable as a phenomenon under the category of causality. A consequence of this is to make a free decision maker an impossible thing. In order to conceive a decision as something else than a "phenomenon", the philosophical concept of being is put in perspective in light of the theory of lacan and of the linguistic theories of jakobson and benveniste. Thus it remains possible to speak of a "free" decision, by defining it as an act carrying a meaning. Each of these two theories of decision refers to one of the two main paradigms of the contemporary episteme (foucault). The paradigm in which the classical theory of decision is thinkable is the one in which legitimacy is confered by syllogistic reasonning : this is shown to lead to the weberian and parsonian models ; intersubjectivity is expressed in terms of relation between objets ; and the legitimate rule of meaning is metonymy. In the other paradigm, in which a "free" is thinkable, intersubjectivity is thought in terms of relation between beings; metaphor, as a mode of intuition and of the access to the being, in as legitimate as metaphor. Globaly a model is proposed for intersubjectivity, social legitimacy and the functionning of the rational firm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 414 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 1798/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.