Développement de coupleurs à la fréquence hybride pour la génération non inductive du courant dans un Tokamak

par Stéphan Berio

Thèse de doctorat en Optique. Traitement du signal

Sous la direction de Serge Huard.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Utilisee a ses debuts comme chauffage pour atteindre les temperatures necessaires a la fusion d'un plasma thermonucleaire, l'onde hybride s'est averee la methode la plus efficace pour la generation non inductive du courant dans un tokamak. La taille et les objectifs d'une machine future telle que iter ont conduit a la conception de nouvelles antennes (en cours de realisation sur tore supra). Ces nouvelles antennes a guides d'onde surdimensionnes, sont plus simples, plus robustes et capables de passer autant sinon plus de puissance que les antennes actuelles. Cette these contribue a la realisation d'un nouveau code de calcul appele aloha (pour advanced lower hybrid antenna) qui, a terme, permettra de connaitre les caracteristiques et le comportement de ces nouvelles antennes surdimensionnees faces a un plasma de tokamak. Elle constitue egalement un premier pas dans l'interpretation de donnees experimentales se rapportant aux mesures de couplage, d'absorption et de generation de courant de l'onde hybride reellement emise par un grill a guides d'onde rectangulaires. De plus, elle pose les bases de l'etude de ces nouvelles antennes face a un champ magnetique de confinement non parallele aux petits cotes des guides et/ou faces a des inhomogeneites poloidales du plasma

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 159 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2358/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.