Production de dihydroorotases microbiennes et inhibiteurs de dihydroorotases

par Adama Coulibaly

Thèse de doctorat en Biolopgie cellulaire et microbiologie

Sous la direction de Andrée Crémieux.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La dihydroorotase (dhoase) est une enzyme ubiquitaire presente chez tous les organismes vivants, catalysant la 3eme etape de la biosynthese des pyrimidines, c'est-a-dire la cyclisation reversible du n-carbamyl-l-aspartate en un heterocycle dihydroorotate. Notre travail porte dans un premier temps, sur l'optimisation de la production de dhoase par e. Coli rlm 569 pyrc et divers clones de s. Cerevisiae, et dans un second temps, sur l'evaluation de l'activite antimicrobienne de derives de l'acide barbiturique ou de l'acide 5-amino-orotique. Le milieu m-56 modifie de gerhart et al. , (1967) sans ou avec 100 g/ml d'ampicilline (respectivement milieux dho2 et dho8) satisfait les exigences nutritionnelles de e. Coli rlm 569 pyrc. Apres culture en milieu dho2 ou dho8 pendant 1h. A 30c, puis passage a 42c pendant 9 a 10h. , les rendements de dhoase sont d'environ 140 fois celui de la souche e. Coli w 9637. L'optimisation de la production de biomasse par s. Cerevisiae clone 2, a l'aide d'un plan d'experiences, montre que le milieu m12 (yeast carbon base + asparagine 5 g/l et glucose 20 g/l, a ph 5,5) realise les meilleures conditions de croissance. Les clones transformes apres 22h. De culture en milieu m12 ont des taux de dhoase 10 a 30 fois superieurs a celui de 1 u/g (poids humide de cellules) du clone sauvage fl100. L'etude de la cinetique de production de dhoase par les clones transformes 2 et 5, montre que le compromis pour obtenir des rendements satisfaisants en dhoase est la recolte des cellules apres 30 a 38h. De culture. L'acide barbiturique et ses derives a 1 mm sont inactifs sur les croissances de e. Coli cip 54127 et s. Aureus cip 53154. Les derives bromoacetamides de l'acide 5-amino-orotique se sont montres actifs sur ces 2 souches. Les approches enzymatique ou physiologique des cibles potentielles de certains de ces derives ont donne des resultats ambigus, les derives actifs sur e. Coli cip 54127 (prototrophe pour les pyrimidines) etant inactifs sur e. Coli atcc 12632-o deficiente en dihydroorotate deshydrogenase


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 180 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 168-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 26619
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.