Etude des anomalies induites par le dysfonctionnement de la protéine CFTR, codée par le gène de la mucoviscidose, sur la sécrétion protéique des cellules pancréatiques en culture

par Colette Montserrat

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et microbiologie

Sous la direction de C. FIGARELLA.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mucoviscidose ou cystic fibrosis pour les anglo-saxons, est une maladie autosomique recessive letale qui affecte de nombreux tissus incluant l'epithelium respiratoire, le pancreas, les glandes sudoripares, l'intestin et le tractus genital. Cette pathologie est la consequence de mutations sur un gene localise sur le bras long du chromosome 7. Ce gene code pour une proteine transmembranaire cftr (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator) de 1480 acides amines: cette proteine a ete identifiee a un canal cl#- ampc dependant. L'hypersecretion de mucus bronchique caracterisee par des anomalies qualitatives et quantitatives des macromolecules de type glycoconjugues et le fait que l'epithelium pancreatique est particulierement touche dans la mucoviscidose nous ont conduit a envisager la possibilite de perturbations dans les mecanismes cellulaires regulant la secretion des glycoconjugues dans des cellules epitheliales pancreatiques en culture de sujets mucoviscidosiques. La presence de mucines portant les antigenes m1 ayant ete mise en evidence, par immunohistochimie dans une lignee pancreatique de phenotype ductal provenant d'un sujet atteint de mucoviscidose (cfpac-1) et dans une lignee pancreatique de phenotype ductal provenant d'un sujet non mucoviscidosique (capan-1), nous avons mis au point un dosage immunoenzymatique elisa de type sandwich, de mucines portant les antigenes m1 (ag m1), afin d'evaluer la secretion basale de mucines dans les cellules capan-1, cfpac-1 et dans les cellules cfpac-1 transfectees de facon stable par un retrovirus portant le gene cftr normal: cfpac-plj-cftr6 et dans les cellules cfpac-1 transfectees avec le vecteur seul: cfpac-plj6. L'etude de la regulation de la secretion des mucines en reponse aux agonistes des differentes voies de signalisation a permis de montrer que les cellules mucoviscidosiques ne repondent pas aux agonistes testes de la voie ampc dependante, alors qu'une reponse plus ou moins importante est obtenue avec les agonistes de la voie du ca#2#+. L'atp s'est revele etre un rapide et puissant secretagogue de mucines dans les cellules capan-1 et les cellules mucoviscidosiques exprimant cftr, mais est inefficace dans les cellules mucoviscidosiques cfpac-1. Cependant, la mobilisation intracellulaire de ca#2#+ observe avec ce secretagogue aussi bien dans les cellules mucoviscidosiques que transfectees, est en faveur de l'existence d'un recepteur purinergique de type p#2, situe probablement au pole apical des cellules, ce qui nous a conduit a penser que cette alteration du mecanisme de regulation est posterieure au systeme du second messager. Nous avons ainsi montre un defaut d'exocytose des mucines et l'absence de regulation des mecanismes d'exocytose dans les cellules mucoviscidosiques cfpac-1. Cette absence de regulation est totalement corrigee dans les cellules transfectees exprimant cftr. Ces resultats nous permettent de penser, que la proteine cftr semble medier la secretion de glycoproteines

  • Titre traduit

    Study of the anomalies induced by the dysfunction of CFTR protein, coded by the CF gene, on the protein secretion of pancreatic cells in culture


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 129-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L26258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.