Contribution a l'etude du virus amaril. Topotypes et quasiespece virale. Position taxonomique dans le genre flavivirus

par MARIE-ROLU PISANO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. NICOLI.

Soutenue en 1996

à Aix Marseille 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus amaril est le premier virus des fievres hemorragiques connu. La sequence complete d'une souche epidemique recente et les sequences de regions etendues de souches isolees de vecteurs selvatique en periode post-epidemique ont ete etablies. Ces documents valident la notion de topotype au niveau moleculaire. Parallelement ; les variations des souches vaccinales par rapport aux souches sauvages d'origine ont ete etudiees a partir de resultats personnels et des donnees de la litterature. On peut ainsi opposer l'evolution des souches vaccinales, dont le moteur est une selection dirigee (type neo-darwinien) a l'evolution des souches sauvages, dont le genotype est aleatoirement fixe (type kimura). De plus, une unique region, qui echappe a la pression de selection, a ete identifiee au niveau de la region proximale de l'extremite 3' non-codante. Ces donnees permettent de dresser les arbres de parente du virus amaril et des autres flavivirus. Un pronostic prudent est porte sur le devenir probable d'une espece virale, dont la connaissance remonte au seizieme siecle. Enfin le virus amaril apparait comme une illustration du concept de quasi-espece (selon manfred eigen), elargissant ainsi le concept de virus du a monsieur lwoff


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 71 P.
  • Annexes : 307 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.