Les entrepreneurs Duala (ca 1890-1930)

par Yvette Monga

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Marc Michel.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les duala de la cote du cameroun font partie de la grande famille linguistique des populations bantu. Ils s'etaient enrichis dans le commerce de traite pendant la periode precoloniale. Apres la perte de leur monopole dans cette activite suite a la colonisation allemande, ils se reconvertirent, au cours des annees 1890, dans la culture du cacao grace a un double systeme de reseau sociaux : celui de leurs allies commerciaux et celui de leurs dependants. Les terres et la main-d'oeuvre servile jadis employes dans le commerce de traite leur fournirent les ressources materielles necessaires a cette reconversion economique. En 1907, ces entrepreneurs locaux possedaient de vastes plantations cacaoyeres dans l'arriere-pays cotier, situees dans les vallees des fleuves moungo, abo, wouri, et dibamba. Profitant de la politique economique coloniale destinee a promouvoir l'agriculture paysanne, les duala etendirent leurs plantations dans la plaine de tiko. Cette expansion s'accompagna d'un changement dans les modes d'acces a la terre et les relations de travail entre les planteurs duala et leurs esclaves domestiques. Plus tard au de la periode du mandat francais, les entrepreneurs duala investiront dans l'immobilier de location, l'exploitation du bois et l'education de leurs enfants en europe. Cette these analyse les dynamiques de transformation et d'adaptation des duala au cours de la periode etudiee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 467 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.