Raisonnement conditionnel : modèles mentaux et schèmas pragmatiques

par Ana Cristina Quelhas

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Michel Gilly.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    Quel est le modele theorique qui, a l'heure actuelle, rend le mieux compte des processus de raisonnement deductif? telle est la question a laquelle ce travail essaye de repondre. En essayent d'articuler un modele cognitif et un modele social de raisonnement nous nous sommes centree sur la theorie des modeles mentaux (johnson-laird, 1983; johnson-laird & byrne, 1991) et sur la theorie des schemas pragmatiques de raisonnement (cheng&holyoak, 1985, 1989). La limitation a ces deux theories nous a conduit a l'etude du raisonnement conditionnel, et a un dispositif experimental avec deux taches : taches de syllogismes conditionnels (modus ponens et modus tollens) et taches de "selection de cartes". Ces deux types de taches ont ete appliquees a une population de quatre niveaux d'age : 8 ans, 11 ans, 14 ans, et 18 ans (total de sujets = 2616). Les resultats obtenus sont en accord avec les hypotheses de la theorie des modeles mentaux, mais ne confirment pas, pour l'essentiel, les hypotheses de la theorie des schemas pragmatiques de raisonnement. Ils montrent par ailleurs l'interet d'une exploitation qualitative des reponses des sujets qui prenne en compte leur adequation pragmatique. Cette exploitation permet d'enrichir notre comprehension du raisonnement humain, dont l'etude ne peut pas s'appuyer uniquement sur des criteres de validite logique mais doit necessairement integrer, par reference aux contenus semantiques des taches, des criteres de validite pragmatique.


  • Résumé

    Nowadays, what is the theoretical model that provides the best understanding of the deductive reasoning processes? this work tries to provide an answer to such question. Whilst trying to articulate a cognitive model with a social model of reasoning, we focused our attention on the mental models theory (johnson-laird, 1983; johnsonlaird & byrne, 1991) and on the pragmatic reasoning schemes theory (cheng & holyoak, 1985, 1989). Bounded to these two theories, we studied the conditional reasoning and we obtained an experimental device with two tasks : conditional syllogisms (modus ponens and modus tollens) and "cards selection". Both types of tasks were applied to a population made up of four age groups : 8 years, 11 years, 14 years and 18 years old (total of subjects = 2616). Although the obtained results confirm the hypotheses presented by the mental models theory, they do not confirm, on their majority, those of the pragmatic reasoning schemes theory. In fact, results show the importance of a qualitative study of the subjects' answers, taking into account their pragmatic suitability, and thus increasing our understanding of human reasoning. This study must be based on logical validity criteria and also, and above all, on pragmatic validity criteria, according to the semantic contents of the tasks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 363 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.