Primo Levi : un univers juif marqué par la Shoah

par Sophie Nezri

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Marie-Anne Rubat du Mérac.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Primo levi, ne en 1919 a turin ou il se suicida en 1987, vecut la persecution des lois raciales et l'experience de la deportation comme les deux etapes fondamentales de son cheminement tourmente d'individu et d'ecrivain. Apres avoir indirectement ete a l'origine de sa tragedie, sa judeite devint cependant, au lendemain de la guerre, un instrument possible de salut et d'espoir. Mais le traumatisme de l'exclusion, lie a l'offense subie et a la difficulte d'assumer une identite juive synonyme de persecution, l'habita toute sa vie, pour envahir souvent a son insu l'ensemble de son oeuvre. Dans ses recits de fiction comme dans ses temoignages, l'ombre de l'extermination est en effet omnipresente, se diffusant imperceptiblement tout au long de son discours. Son oeuvre fut pour cela caracterisee par une volonte farouche de comprendre, de surmonter et d'universaliser l'inconcevable. Mais elle fut en meme temps marquee par la remanence destructrice d'une angoisse jamais vaincue face a l'absurdite et a l'extermination du sens survenue a auschwitz.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 537 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque des études italiennes et roumaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.