Les contes à rire de la France médiévale, "Le Roman de Renart" et les contes d'animaux de l'Afrique de l'Ouest : étude de morphologie et de physiologie comparées. types, structures, idéologies

par Koléa Paulin Zigui

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Joël H. Grisward.

Soutenue en 1995

à Tours .


  • Résumé

    La recherche des types, des structures et des idéologies des contes pose un double problème : une question de forme, aspect visible ; une question de fond, aspect caché. La première consiste en la décomposition des contes, des récits en unités constitutives : manipulation des unités narratives, des épisodes, des traits. Même si la comparaison révèle des rapprochements certains entre les récits renardiens et les contes africains, elle met aussi en exergue certaines spécificités culturelles. Avant tout, les contes de Renart et les contes africains sont des textes vocalisés. Occidental ou africain, le conteur est moins un philosophe qu'un amuseur. Mais son jeu s'appuie toujours sur une expérience sociale. Le discours narratif reflète les problèmes du milieu de son auteur. Dans le "Roman de Renart", l'idéologie féodale s'observe dans une sorte de dérision des individus et des valeurs, alors que les récits africains ressortent l'intérêt de la vie, la vie communautaire et de la hiérarchie, la hiérarchie des êtres et des choses. La littérature populaire est l'expression des aspirations, des angoisses, des fantasmes de la société.


  • Résumé

    The search for types, structures and ideologies in tales and stories raises a twin problem, on the one hand of form and of visible appearance, and on the one other of concealed, inner essence. The former is a matter of the breakdown of the tales and stories into their constituent units, involving the manipulation of the narrative units, episodes and storylines. Although comparative study reveals some similarities between the Renard tales and the african narratives, it highlights a number of culturally specific features. Above all, the renart and the african tales are socialised. Whether western european or african, the story teller is less of a philosopher than an entertainer. Yet the story telling technique is always based on social experience. The narrative discourse reflects the problems of the social environment of the author. In the "Roman de Renart", feudal ideology is observable as a kind of derision of individuals and values, whereas in the african tales there is a zest for life, and interest in community and hierarchical values, the hierarchy of beings and things. Popular literature is the expression of the aspirations, anguish, and fantasies of society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1424 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.