Démocratisation et modèles romanesques dans l'Espagne post-franquiste (1976-1986)

par Emmanuel Bouju

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Citti.

Soutenue en 1995

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le bouleversement politique et culturel de la transition démocratique espagnole, de 1976 à 1986, exerce des contraintes et des incitations sur l'organisation matérielle et la régulation symbolique de la vie littéraire, selon un mécanisme d'ajustement progressif des pratiques et des positions. Cette nouvelle organisation modifie le statut et la fonction du roman, devenu enjeu majeur de la légitimité littéraire: ainsi s'élaborent de nouvelles représentations de l'échange romanesque, qui transforment et approfondissent la relation de ses divers acteurs aux littératures étrangères comme aux domaines non-littéraires, et promeuvent l'établissement de nouvellement règles, d'écriture comme de lecture. A cette nouvelle régulation des représentations répond une évolution des modèles textuels collectifs : l'étude - à travers la revue "Insula" - de la réception immédiate et de la consécration des romans de la période, traduit la force de redéfinition des concepts et des normes en jeu dans le cours de la transition ; tandis que l'étude statistique d'une centaine de romans confirme l'existence de tendances virtuelles, de préoccupations communes instaurant les modèles implicites du genre. L’analyse, enfin, d'une douzaine de textes isolés - suffisamment accomplis et exemplaires pour acquérir très rapidement le statut de modèles reconnus - témoigne de la cohérence de ces nouvelles données esthétiques : le récit peut même s'établir dans la contestation ironique des modes convenus de l'échange romanesque, et s'approprier ainsi, dans l'élément spécifique de la littérature, les leçons de la démocratisation.


  • Résumé

    The drastic political and cultural changes brought about by the spanish democratic transition period (1976-1986) acted, both as a constraint and an incentive on the material organization and the symbolic regulation of literary life, according to a gradual adjustment of practices and positions. This new organization modified the status and function of the novel which became a major stake in the process of literary consecrations. Thus new representations of the novelistic exchange developed, altering and deepening the relation of its various actors to foreign literatures and non-literary fields, and promoting the institution of new rules of writing as well as reading. This new regulation of representations went together with an evolution of collective textual models. The study - made through the periodical "Insula" - of the immediate reception and subsequent consecration of the novels written at the time conveys the strength of the redefinition of concepts and norms at stake during the transition period; while the statistical study of a hundred or so novels confirms the existence of potential trends, of common preoccupations that set up the implicit models of the genre. Lastly, the analysis of a dozen selected texts - accomplished and exemplary enough to obtain the status of recognized models - testifies to the coherence of these new aesthetic data: the narrative can even take shape through an ironic questioning of the conventional modes of the novelistic exchange, and thereby, within the specific realm of literature, take over the lessons of democratization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (780 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque de littérature générale et comparée.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.