Le peuple d'Eugène Sue : images et représentations du peuple dans "Les Mystères de Paris" et "Le Juif errant"

par Abdelhak Jaber

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Pierre Citti.

Soutenue en 1995

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail sur le peuple d'Eugène Sue se présente en deux parties. La première menée à travers l'étude de l'éducation sociale d'E. Sue, vise à faire le point biographique sur l'auteur et sur les grands courants idéologiques de la première partie du XIXe siècle, en insistant sur le rôle grandissant joué par le socialisme dans l'œuvre de Sue et en particulier dans "Les Mystères de Paris" et "Le Juif errant". Mais l'étude de la biographie de Sue montre aussi la naissance attendue d'un écrivain socialiste qui coïncide avec un échange entre l'écrivain et ses lecteurs, d'ailleurs cette partie s'achève sur le phénomène de la communication entre l'auteur et les lecteurs. Ces derniers rapports anticipent sur l'image que l'écrivain assigne au peuple, qui demeure : sujet, objet et destinataire de l'œuvre. La deuxième partie est consacrée aux images et représentations du peuple dans "Les Mystères de Paris" et "Le Juif errant", sans toutefois s'arrêter uniquement sur ces deux romans. Cette recherche essaie d'élargir l'étude à des textes souvent ignorés du grand public. Le peuple pour E. Sue est une idée qui ne cesse d'évoluer : le début des "Mystères" relate les aventures d'un peuple voué à la déchéance et à une certaine forme de décadence, alors que la fin du "Juif errant" nous met face à une idée du peuple noble et producteur. Ainsi, tout le problème du peuple est condensé entre ces deux pôles. E. Sue, a choisi enfin une forme d'écriture nouvelle qui prône l'accélération de l'histoire et le ralentissement du temps. Ce choix esthétique obéit à la technique du mélodrame qui tire son pouvoir d'une évocation des sentiments humains et d'une vision fondée sur l'émotion.


  • Résumé

    This work on the people of Eugène Sue is made of two parts. The first one brought through the study of Eugène Sue's social education, aims to center on the biographic side of the author and on the great ideological streams of the XIXth century, insisting on the increasing role payed by socialism in the works of Sue and in particular in the "Mystères de Paris" and "Le Juif errant". But the study of Sue's biography also shows the expected birth of the socialist writer which coincides with an exchange between the writer and his readers, in fact, this part ends on the phenomenon of the communication between the author and the readers. These last relationships anticipate on the image that the writer assigns to the people, which remains: subject, object and envoyee of the work. The second part is dedicated to the pictures and representations of the people in "Les Mystères de Paris" and "Le Juif errant", without nevertheless only stop on these two novels. This research tries to widen the study to texts often ignored by the common public. The people for Eugène Sue is an idea which keeps evoluating: the beginning of the "Mystères" relates the adventures of a people dedicated to downfall and to a certain form of decadency, while the end of "Le Juif errant", put us in front of an idea of the people which is noble and productive this, all the problem of the people is condensed between these two poles. E. Sue has finally chosen a new form of writing which urge the acceleration of the history and the slowing down of the time. This esthetical choice obeys to the technique of the melodrama which pull its power from the evocation of human feelings and from a vision based on emotion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.