Investissement au travail et formation personnelle : étude à partir de cadres masculins dans la cinquantaine

par Elsa Nosard-Parouty

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gaston Pineau.

Soutenue en 1995

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche définit un nouveau concept : "l'investissement au travail" qui permet la mise en place de stratégies de formation personnelle. Cette étude réalisée auprès d'une population de 22 hommes cadres de 45-55 ans nous permet de repérer comment et quand l'investissement au travail et la formation sont privilégiés au cours d'une trajectoire de vie au travail. Basée sur la théorie de Danielle Riverain-Simard, ce travail apporte à la communauté scientifique une ébauche de recherche sur le développement de l'adulte à partir de l'étude des rapports au travail. Selon le contexte dans lequel se trouve la personne, elle pourra ou non s'investir dans son travail dans le but d'en retirer une plus-value. Ce développement progressif par le biais de la formation personnelle s'accompagne d'une série de questionnements sur les finalités et les modalités du travail exprimées par la mise en place de projets ou par l'utilisation adaptée des temps travaillés. La trajectoire professionnelle de l'adulte est rythmée par des étapes de vie au travail qui lui permettent de se positionner sur la planète travail. L’investissement au travail trouve sa dimension formative dans l'autonomisation progressive de la personne vis-à-vis de son environnement, au travers d'une augmentation progressive du degré de fermeté du système-personne. Sans être exhaustive, cette recherche est une ouverture différente de la relation au travail en dehors des polémiques travail aliénant, travail salvateur. Le travail, différencie de l'emploi, entre dans la dynamique de construction des carrières évolutives et variées. Chacun peut trouver dans son travail des éléments de développement à condition qu'il y ait des projets et que ceux-ci soient intègres dans une dialectique ou l'environnement offre a la personne un minimum d'autonomie.

  • Titre traduit

    Self-investment at work and personal training (a study based on a population of middle-aged male executives)


  • Résumé

    This research defines a new concept: "self-investment at work" allowing the development of personal training strategies. The study was carried out on a population of 22 male executives aged between 45 and 55. The study allowed us to identify how and when self-investment at work and training are given during working life. Based on the theory of Danielle Riverin-Simard (Canada), this research makes use of the relationship between people and their work in order to provide the scientific community with an outline for research into adult development. Depending on context, people will or won't invest themselves in their work with the aim of increasing its value to them. Progressive development through personal training is accompanied by a series of questions as to the ultimate aims and methods of work itself, expressed via the fixing of projects or by planned use of work time. Any adult's career path is punctuated by steps which allow the person to know his or her position relative to the "work's planet" the training dimension of self-investment at work is evidenced by the progressively increasing autonomy of the person with regard to the working environment, via a progressive strengthening of the "person-system". Without being exhaustive, this research provides a new opening on relationships with work which goes beyond the polemical arguments on work as an either alienating or salutary experience. Work itself, as distinct from the function, becomes part of the dynamic for building of a developing and varied career. Everyone can find some degree of fulfilment in some aspect of their work, so long as it is possible to make plans and to integrate them into a dialectic where the environment allows the person a minimum of autonomy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (428 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.