Sur l'utilsation de modèles de laboratoire pour l'étude de la tenue au contournement des isolateurs pollués

par Michel Pollentes

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de C. Huraux.

Soutenue en 1995

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail s'insere dans les recherches menees dans notre laboratoire sur la tenue au contournement electrique des systemes d'isolation pollues et concerne la representativite des essais sur echantillons de laboratoire et leur description par des modeles mathematiques. La premiere partie etudie le comportement de plaquettes polluees et soumises a des reprises d'humidite suivant des procedures voisines des tests normalises. La conductivite electrique superficielle moyenne depend fortement de la solution polluante utilisee et des conditions atmospheriques, avec un courant de fuite tres bruyant, susceptible d'augmenter localement le champ electrique. Les tensions de contournement ont ete mesurees sur ces echantillons et comparees d'une part, avec celles trouvees sur un canal rempli d'electrolyte de resistance comparable, d'autre part aux previsions de differents modeles mathematiques. La validite de ce dernier etant tres contestee, compte tenu de la complexite des phenomenes physiques impliques dans ce type de rupture dielectrique, un dispositif experimental a ete realise pour etudier la dynamique de l'extension de la decharge. Il permet de mesurer simultanement sur un seul contournement des parametres electriques et optiques en differents points du parcours de la decharge. Bien que le modele de la couche de pollution solide soit plus representatif du contournement sur un isolateur reel, le canal d'electrolyte permet une meilleure definition des parametres en vue d'identifier les mecanismes elementaires, c'est pourquoi il a ete choisi pour la deuxieme partie du travail. Les premiers resultats obtenus concernent une decharge alimentee en courant continu. L'influence de la polarite de la tension appliquee, de la resistivite et du niveau de la surtension sur le temps de contournement ont montre la necessite de revoir la modelisation, car les modeles existant ne prennent pas en compte le temps et se limitent souvent aux equations decrivant la decharge de type intermediaire entre la luminescence et l'arc

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5]-161 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1995TOU30175
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.