Clonage d'une tyrosine-phosphatase membranaire (HPTP-béta) et étude de l'implication de la SH-PTP1 dans l'agrégation plaquettaire induite par la thrombine

par Ruo Ya Li

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Jeannie Ragab-Thomas.

Soutenue en 1995

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La phosphorylation des proteines sur les residus tyrosines est un evenement majeur de l'activation cellulaire. Ce mecanisme est regule par deux types d'enzymes: les proteines tyrosines kinases (ptks) et les proteines tyrosines phosphatases (ptpases). L'essentiel de nos travaux a porte sur l'etude de ces dernieres dans l'agregation plaquettaire. Dans le but de determiner si les ptpases participent au processus de reorganisation du cytosquelette lors de la stimulation des plaquettes par la thrombine, nous avons mesure les activites enzymatiques dans les differents compartiments subcellulaires de cellules au repos et activees. L'activite phosphatasique (35%) dans les cellules au repos se repartit entre le cytosol (65%) et la fraction particulaire (35%). Cette activite est tres basse dans le cytosquelette des cellules au repos et elle augmente de 8 fois dans cette fraction 2 minutes apres l'action de la thrombine. Afin d'identifier les ptpases impliquees, nous avons recherche l'hptp beta, phosphatase de type recepteur dont nous avons clone l'adnc a partir d'une banque de poumon humain. Par des techniques d'immuno-empreinte utilisant deux anticorps polyclonaux produits au laboratoire, nous avons montre qu'une proteine de 58 kda homologue de l'hptp beta transloque au niveau du cytosquelette lors de l'activation plaquettaire. Nous avons egalement mis en evidence une autre ptpase, la sh-ptp1 localisee au niveau du cytosquelette des plaquettes activees. Cette localisation, dependante de l'agregation plaquettaire mediee par l'integrine alpha iib/beta 3, est precedee d'une activation de la phosphatase (60%) par phosphorylation sur les residus serines et tyrosines. Un pretraitement des plaquettes a la toxine pertussique inhibe de 70% la phosphorylation sur les residus tyrosines indiquant ainsi la participation de proteines g trimeriques (gi) dans la voie d'activation de la sh-ptp1. La ou les tyrosines kinases impliquees restent encore inconnues et leur identification constitue un axe prioritaire de nos projets de recherche

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [11]-205-[8] f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1995TOU30150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.