Localisation fonctionnelle des régions promotrices du gène humain de la choline acétyltransférase : [thèse en partie soutenue sur un ensemble de travaux]

par Maxime Chireux

Thèse de doctorat en Neurobiologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de M. WEBER.

Soutenue en 1995

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le systeme nerveux, la sous-population des neurones cholinergiques utilisant le neurotransmetteur acetylcholine, joue un role essentiel dans les processus de memoire, d'apprentissage, dans le controle de la contraction musculaire et les fonctions neurovegetatives. Une seule enzyme, la choline acetyltransferase (ec 2. 3. 1. 6), assure la biosynthese de l'acetylcholine a partir d'acetylcoa et de choline. Elle est donc responsable du caractere cholinergique. L'expression de ce phenotype est sujette a de nombreuses regulations. L'une des plus spectaculaires concerne la plasticite phenotypique des neurones sympathiques. Afin de comprendre les bases moleculaires des variations de l'activite chat, nous avons entrepris d'etudier l'expression hautement controlee du gene humain de la choline acetyltransferase. Pour aborder l'etude de ce niveau de regulation, nous avons recherche a caracteriser les elements promoteurs. Tout d'abord, a partir d'une banque de cosmides, deux clones genomiques chevauchants, comportant la partie 5' du gene chat ont ete isoles. L'organisation des premiers exons et introns a ete determinee par des experiences d'hybridation de type southern a l'aide de sondes heterologues, et par recherche informatisee d'homologies avec les sequences chat disponibles chez les autres especes. Par des experiences d'hybridation de type northern et de pcr couplee a la transcription inverse des arnm, un polymorphisme touchant la partie 5' des messagers chat a ete mis en evidence. De la, l'existence de deux promoteurs pouvait etre supposee. Les sequences genomiques flanquant ces premiers exons alternatifs ont ete analysees de facon fonctionnelle, par la technique de fusion de sequences promotrices potentielles a des genes rapporteurs. Deux promoteurs ont ainsi ete caracterises avec une precision du kilobase, dont le promoteur r decrit pour la premiere fois chez l'homme. Leur reponse aux regulateurs ngf et butyrate a ete etudiee

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7]-205 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1995TOU30011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.