Sémiotique visuelle et art rupestre : application sur un corpus de Namibie

par Hermione Kechagia

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Robert Gauthier.

Soutenue en 1995

à Toulouse 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail consiste en une application de la methode semiotique sur un corpus d'art rupestre. Par consequent, un apercu des travaux dans le domaine des etudes en art rupestre est presente ainsi que des reflexions methodologiques concernant la semiotique visuelle. L'hypothese du travail consiste plus precisement en la recherche des structures spatio-temporelles de ce langage. Un modele de segmentation du corpus est elabore suivant les principes de la theorie de la gestalt. Basee sur une definition ternaire du signe iconique, une etude des constituants des gestalts est entreprise. Par la suite, les entites de la segmentation, a savoir supragestalts, gestalts et constituants sont etudiees du point de vue cinetique et syntaxique. Un modele actantiel est mis en place introduisant des concepts comme programme narratif, fonction, actant et acteur. Les resultats de l'analyse sont reconstruits afin d'esquisser un essai d'interpretation qui donnera matiere a discussion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 261, CXIII f.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.