Les disparités spatiales des densités de bacheliers en France

par Laurence Diederichs-Diop

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Michel Plassard.

Soutenue en 1995

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'analyser l'évolution des densités de bacheliers en France du point de vue des disparités spatiales. Le baccalauréat a acquis un rôle central dans le système éducatif français puisqu'il représente une étape nécessaire à la poursuite d'études. Une analyse spatialisée des inégalités dans les densités de bacheliers est justifiée par le fait qu'inégalités sociales et inégalités spatiales ne sont pas entièrement indépendantes. L'étude repose sur les estimations de modèles avec données de panel. L'analyse empirique est réalisée à partir des données du ministère de l'éducation et de l'INSEE, relatives aux cinq derniers recensements (1962, 1968, 1975, 1982 et 1990). Le niveau d'analyse retenu est la région ou le département. Les différents types du baccalauréat (baccalauréat général, baccalauréat technologique, ensemble des baccalauréats, baccalauréat c) sont envisagés. Les résultats obtenus pour les différentes séries du baccalauréat confirment que, pour la majorité des variables explicatives, les coefficients sont conformes aux prédictions de la théorie du capital humain. L'influence spécifique des régions sur les densités de bacheliers est variable selon les séries. Lorsqu'elle intervient, il apparait que les régions du nord dont les taux de bacheliers sont souvent inférieurs à la moyenne nationale, présentent, dans la majorité des cas, des effets individuels forts et que les régions du sud, à l'inverse, possèdent des effets individuels plus faibles.

  • Titre traduit

    Spatial disparities of the densities of "bacheliers" in France


  • Résumé

    This thesis proposes to analyse the evolution in the densities of "bacheliers" in France from a viewpoint of spatial disparities. "baccalauréat" acquired a central role in the French school system since it represents a necessary stage to continue studies. A spatial analysis of inequalities in the densities of "bacheliers" is justified because social and spatial inequalities are not entirely independent. The study is based on the estimation of models with panel data. The econometric analysis is conducted on data provided by the French ministry of education and the INSEE, related to the last five census (1962, 1968, 1975, 1982, 1990). Level of analysis is the French "region" or the French "département". The different series of "baccalauréat" (general, technological, total, scientific) are considered. The results confirm coefficients of most of the explanatory variables are in accordance with predictions of the human capital theory. The specific influence of French "régions" on the densities of "bacheliers" varies from series. When it is significant, northern "regions" whose densities of "bacheliers" are often below the average have strong individual effects and, on the contrary, southern "regions" have lower individual effects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1995-35

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1001-1995-34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.